jeudi, juillet 18, 2024
AccueilZoomZOOM : Frank Thierry Lea Malle, la voix montante du cinéma Camerounais

ZOOM : Frank Thierry Lea Malle, la voix montante du cinéma Camerounais

Prix du Jury au Festival Africlap et meilleur scénario long métrage aux LFC Awards avec son film INNOCENT(E), prix du meilleur scénario court métrage aux LFC Awards avec son court-métrage ANGLES, mention spéciale du jury au Festival du Film Africain de Luxor en Égypte avec son film L’ACCORD, Frank Thierry Lea Malle est un scénariste, producteur et réalisateur camerounais qui contribue à l’essor du cinéma camerounais grâce à ses projets uniques. Avec son approche singulière et son talent indéniable, Frank Thierry Lea Malle s’impose actuellement comme une figure incontournable du 7e art africain. Laura Dave Média vous dresse le portrait de ce talent percutant qui nous prépare un nouveau long métrage.

Né le 31 mai 1987 à Douala, au Cameroun, Frank Thierry Lea Malle est un scénariste, réalisateur et producteur de films qui se distingue par son regard engagé et son style narratif percutant. Diplômé de l’Université de Yaoundé 1 avec un Master en Arts du spectacle et cinématographie, il se lance dans l’industrie du 7e art en 2016 et fonde sa propre société de production INCEPTION ARTS & COM.

Dès ses débuts, Frank Thierry Lea Malle se fait remarquer par ses courts métrages audacieux qui explorent des thématiques sociales et humaines avec une sensibilité aiguisée. Son premier film, MES VAMPIRES (2016) aborde le sujet des superstitions et des croyances populaires, tandis que POINT DE VUE (2016) met en lumière les violences faites aux femmes.
Le film MES VAMPIRES est sélectionné dans des festivals nationaux dont le Festival Miss Me Binga à Yaoundé.
En 2017, Frank réalise son troisième court métrage intitulé HANDS durant son séjour en Allemagne, où il effectuait un stage à la film ACHE à Berlin.
En 2018, il sort ANGLES, son quatrième court métrage qui revient sur les accidents de la circulation précisément avec un policier corrompu, une amante impatiente, un chauffeur irresponsable et un camion vétuste. La rencontre de ces éléments provoque un grave accident de la route qui laisse plusieurs morts sur le carreau.

En 2019, après le succès de ses quatre courts métrages, Frank Thierry Lea Malle franchit un nouveau cap avec son premier long métrage intitulé INNOCENT(E). Ce film, diffusé sur Canal + raconte l’histoire d’une jeune femme sous-officier de gendarmerie, qui malgré de nombreux soucis personnels, notamment son mariage qui bat de l’aile, va s’atteler consciencieusement à résoudre une affaire controversée de double tentative de meurtre mettant aux prises une fille de 17 ans et un politicien. Le film, bien accueilli par le public est nominé au Festival de Cinéma Africain de Luxor en Égypte en 2019.

En 2022, il sort L’ACCORD. Ce film dramatique, présenté en avant-première au Festival du film africain de Luxor et récompensé par la mention spéciale du jury, raconte l’histoire d’un roi macho qui, après s’être réveillé dans le corps de sa femme, est contraint de reconsidérer ses comportements et ses préjugés.
Ce long métrage projeté dans plusieurs capitales africaines a raflé de nombreux prix dont le Kama d’or aux Rencontres cinématographiques de Cotonou de 2022 au Bénin. L’ACCORD est un drame social qui met en conflit deux familles, l’une riche et l’autre pauvre. Suite au viol de leur fille lors d’une fête organisée par son petit ami riche, la famille de la jeune fille qui est pauvre est confrontée à un dilemme : accepter la forte somme que lui propose la famille du petit ami de leur fille, ou bien chercher la vérité et exposer le coupable.

Son actu

Après avoir produit et réalisé des drames, Frank Thierry Lea Malle va à la conquête de la comédie.
Il tourne actuellement son nouveau film intitulé AGENTS UN PEU TROP SECRETS avec des acteurs comme Rigobert Tamwa Eshu, Frida Choco Bronzé, Carles Antonio, Delpiso, Joys Saa et Raïssa Chimala.

«Ce projet sera sûrement l’épreuve la plus difficile de ma carrière professionnelle. Les défis sont énormes et les moyens sont si peu ».
Pour le réalisateur, la foi, la passion et l’abnégation restent les mêmes certes, mais l’adversité est grandissante :
«Contrairement à ce que je pensais, les choses ne deviennent pas plus faciles en grandissant», a déclaré le réalisateur qui espère compter sur le soutien indéfectible du public dont le travail promet de marquer durablement le paysage cinématographique africain.

Ève-Pérec N.BEHALAL

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus Populaires

Commentaires recents