jeudi, juillet 18, 2024
AccueilPeoplePEOPLE: « La Miss Côte d'Ivoire 2024 n'a rien d'une Miss »....

PEOPLE: « La Miss Côte d’Ivoire 2024 n’a rien d’une Miss ». Emmanuelle Keita crucifie le Comici

Dans un récent numéro de son émission de fashion police « Mood’e by EK » sur la chaîne nationale ivoirienne, l’influenceuse et animatrice Emmanuelle Keita (EK) a exprimé sans détour son opinion sur la nouvelle Miss Côte d’Ivoire, Diamala Marie-Emmanuelle. Et on ne peut pas dire qu’elle y est allée avec le dos de la cuillère.

Connue pour son franc-parler, l’animatrice ivoirienne Emmanuelle Keita (EK) n’a pas hésité à exprimer ses réserves quant au choix de Diamala Marie-Emmanuelle comme la plus belle femme de Côte d’Ivoire. Selon EK, cette dernière ne correspond pas aux critères traditionnels d’une Miss, remettant ainsi en question la décision finale du Comité Miss Côte d’Ivoire (Comici).
https://www.facebook.com/share/v/zuDjxyq6KZBUHzaS/?mibextid=w8EBqM

Des critiques fondées sur l’esthétique

Emmanuelle Keita a été très explicite. Elle souligne que Diamala Marie-Emmanuelle ne possède pas la stature typique d’une Miss : « Je l’ai vue, ce n’est pas une Miss. C’est une jeune fille qui est mignonne, mais ce n’est pas une Miss! » La « Queen » a poursuivi en précisant que, bien que Diamala ait un joli visage et un corps sans défauts, ces qualités ne suffisent pas à faire d’elle une reine de beauté : « Même la taille, elle n’a pas. Peut-être je suis plus grande qu’elle », a-t-elle ajouté, pointant du doigt ce critère très commun à toutes les candidates de concours beauté universelle.

EK, qui avait d’ailleurs été choisie comme présentatrice officielle du tapis vert par le comité Miss Cote d’Ivoire n’est pas allée par quatre chemins pour dire ce qu’elle pense malgré cette posture.
Si des goûts et des couleurs on ne discute pas, les propos d’Emmanuelle Keita, bien que tranchants, relancent la discussion sur les standards de beauté et les attentes associées à ce titre prestigieux. En soulignant les failles du système actuel, EK appelle à une révision qui pourrait redéfinir ce que signifie être « Miss » dans le contexte actuel. Il est désormais crucial que les organisateurs se penchent sur ces différentes observations pour construire un avenir plus inclusif et représentatif, la Miss Cote d’Ivoire 2024 n’étant pas la première miss à essuyer de telles critiques après le couronnement.
Et si on invitait la modeuse Emmanuelle Keita dans le prochain jury de Miss Cote d’Ivoire ?

Rosy Mireille Nanjip

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus Populaires

Commentaires recents