jeudi, juillet 18, 2024
AccueilPeoplePEOPLE : Marc Vivien Foé et Wes Madiko : deux héros camerounais...

PEOPLE : Marc Vivien Foé et Wes Madiko : deux héros camerounais tombés un 26 juin

Le 26 juin restera à jamais une date sombre pour la culture camerounaise et surtout le monde du football. Cette date marque la commémoration de la mémoire de deux légendes camerounaises dont les contributions ont transcendé leurs domaines respectifs : Marc-Vivien Foé, footballeur, et Wes Madiko, chanteur. Les deux hommes, icônes à part entière, partis brusquement et prématurément ont laissé une plaie profonde dans le cœur des amateurs de sport et de musique. Leurs souvenirs restent à ce jour, indélébiles.

MARC-VIVIEN FOÉ, L’INOUBLIABLE

Marc-Vivien Foé, un nom gravé dans les annales de l’histoire du football. S’il avait survécu à la crise cardiaque qui l’a emporté le 26 juin 2003, il aurait célébré cette année son 49e anniversaire. Mais le destin l’a brusquement arraché dans les cœurs des siens, de tout le peuple camerounais et du monde entier.
Né le 1er mai 1975 à Yaoundé au Cameroun, la carrière de footballeur de Foé s’est distinguée par des compétences exceptionnelles, sa résilience et sa générosité.
Il débute sa carrière professionnelle sous les couleurs de l’Union Garoua et file au Canon Yaoundé avant de se démarquer en Europe avec des clubs comme le RC Lens et l’Olympique Lyonnais en France, ainsi que Manchester City en Angleterre. Ses prouesses sur le terrain n’ont d’égales que son dévouement et son leadership, ce qui lui vaut le respect de ses coéquipiers et de ses adversaires.

Le don de soi était sa marque de fabrique. Et il a donné jusqu’à son dernier souffle le 26 juin 2003 lors du match Cameroun # Colombie à la Coupe des Confédérations de la FIFA. Foé s’est effondré sur le terrain devant des millions de spectateurs et téléspectateurs qui espéraient que le champion sorte vainqueur comme à son habitude du service de réanimation. L’annonce de sa mort a provoqué une onde de choc dans la communauté du football.
Le club anglais Manchester City a retiré son numéro 23, l’Olympique lyonnais ainsi que le RC Lens ont eux aussi supprimé le numéro 17 de leurs effectifs respectifs (le 16 juin 2008, l’Olympique Lyonnais a remis le numéro 17 au bénéfice de Jean II Makoun, lui-même camerounais). D’autres hommages incluent le baptême d’une partie du stade City of Manchester Stadium à son nom.
La ville de Lyon a inauguré un Stade Marc-Vivien Foé dans le 3e arrondissement, utilisé par l’AS Monchat. Au stade Félix-Bollaert, une avenue porte son nom, et un mur peint le représente lui, et l’Afrique. Il y est inscrit « Un lion ne meurt jamais, il dort. »
Sous l’impulsion du président de l’OL Jean-Michel Aulas, une réunion des plus grandes instances du football mondial est organisée avant la fin de la Coupe des confédérations 2009 afin de renommer la compétition, la Coupe Marc-Vivien Foé. Un hommage lui est rendu le 28 juin 2009, lors de la finale de la Coupe des confédérations opposant le Brésil aux États-Unis. À Johannesbourg, lieu de la rencontre, le fils aîné de Marc-Vivien Foé lit un texte en hommage à son père, quelques secondes avant le coup d’envoi. La même année est créée par RFI, le Prix Marc-Vivien-Foé qui récompense annuellement le meilleur footballeur africain évoluant dans le championnat de France.

Des hommages et minutes de silence en sa mémoire sont exécutés lors de plusieurs rencontres internationales, chaque année depuis sa mort.

WES MADIKO, LE ROI DE LA WORLD MUSIQUE

Wes Madiko, connu simplement sous le nom de Wes décède le 26 juin 2021 à l’âge de 54 ans à l’âge de 67 ans. Né le 15 janvier 1964 à Mouataba, au Cameroun, Wes était un musicien célèbre dont le travail a popularisé les rythmes profonds et les mélodies africaines.
Sa chanson la plus célèbre, ALANE, sortie en 1997, disque de diamant en France et en Allemagne, est devenue un succès international qui s’est hissé pendant plusieurs semaines en tête des charts européens et au-delà. Sa musique, caractérisée par une fusion de sons africains traditionnels et de rythmes contemporains, était non seulement divertissante mais aussi un pont culturel reliant des publics divers. La contribution de Wes à la musique du monde lui a valu de nombreux prix et distinctions, faisant de lui une icone dans l’industrie musicale. https://youtu.be/3gl5OEZ8j_o?feature=shared

La mort de Wes Madiko a été une perte importante pour le patrimoine mondial de la culture. Son héritage continue cependant d’inspirer de nouvelles générations de musiciens et de fans qui chérissent ses œuvres uniques, son mystère et la joie qu’il apporte dans leur vie.

En ce triste anniversaire, la rédaction de Laura Dave Média a une pensée pieuse pour le repos de leurs âmes.

Ève-Pérec N.BEHALAL

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus Populaires

Commentaires recents