lundi, avril 15, 2024
AccueilZoomZOOM: Blacky Star, le nouveau porte-étendard du Bikutsi.

ZOOM: Blacky Star, le nouveau porte-étendard du Bikutsi.

Dans ce premier numéro du Zoom du mois d’avril, Laura Dave Média s’intéresse à un artiste camerounais qui fait vibrer les scènes en ce moment. Lui, c’est Blacky Star, le porte-étendard de la musique Bikutsi de ces deux dernières années.

Nominé en 2023 avec son titre DOUH OUNYOU à The Public Vision Awards, au Cameroon International Music Festival, à la Nuit du Patronage Awards, aux Balafon Music et Canal d’or, Blacky Star est un artiste camerounais aux multiples talents : danseur, auteur-compositeur, batteur et guitariste.

Natif du département de la Mefou-et-Akono région du Centre Cameroun, Marie Joseph Fouda Ayissi, de son patronyme complet découvre sa passion pour la musique dès son plus jeune âge.

LA DANSE, LÀ OÙ TOUT COMMENCE !

Blacky Star est le pseudonyme que Marie Joseph Fouda Ayissi choisit pour symboliser l’Etoile Noire d’Afrique qu’il est. Il commence sa carrière en 2004 comme danseur dans divers événements à l’instar des kermesses et des émissions de télévision comme DELIRE et ÉVASION diffusées sur la CRTV.
En 2006, il fait la rencontre du groupe de balafon Owona Mendzang qu’il intègre en tant que percussionniste et choriste.
En 2011, Blacky Star rejoint un deuxième groupe de balafon PEJO d’Akono comme chanteur. Cette même année, il sort son tout premier single qu’il baptise HOMMAGE AUX FEMMES. Une chanson qui lui permettra de se produire dans plusieurs cabarets de la cité capitale, Yaoundé.

En 2016, l’homme qui a désormais plusieurs cordes à son arc mais poursuit ses études secondaires, obtient son Baccalauréat en Menuiserie et Ebénisterie. Il sort par la même occasion son deuxième single intitulé DOLÉANCE.

Quelques mois après, il quitte le groupe PEJO pour l’orchestre LA PRINCIPAUTÉ BAND où il cumule les fonctions de vice-chef d’orchestre et de lead vocal.

Deux ans plus tard, il rallie les rangs du groupe BANTU JAZZ BAND où il évolue aux côtés de la reine Ekang, Armelle Diamant.

En 2019, il se sépare du groupe et intègre le MASTER CLUB avec lequel il fonde l’orchestre LES MASTER. Cette année, il dévoile son troisième single titré DOUH OUNYOU qui ne rencontre pas un franc succès.

En 2022, Blacky Star sort une deuxième version de son titre DOUH OUNYOU en y introduisant des balafons et d’autres percussions. Un choix qui sera décisif pour la carrière de l’artiste car cette nouvelle version devient virale et le grand public adopte l’opus comme hymne dans plusieurs événements.

BLACKY STAR ENCHAÎNE UN DEUXIÈME HIT

En 2023, Blacky Star présente au public SORT TA PART, JE SORS MA PART, un titre qui devient très vite un hit et qui va définitivement faire asseoir la notoriété de l’artiste et le placer parmi les valeurs sûres du Bikutsi.

L’artiste est alors sollicité dans presque tous les évènements au Cameroun et principalement sur des grandes scènes comme YaFé, le Festival Bandjoun, les concerts de la multinationale MTN, entre autres.

En 2023, l’artiste réédite son titre HOMMAGE AUX FEMMES qu’il présente au public le 01er mars. La chanson reçoit un bel accueil et accompagne depuis lors les femmes pendant la célébration de la journée internationale des droits des femmes.

En deux années au-devant de la scène, Blacky Star a décroché des nominations.
En 2022, il remporte le Prix SGBC Awards et un Bikutsi Awards dans la catégorie  »Chanson Bikutsi populaire ».

En 2023, il est nominé dans les catégories  »Meilleur artiste Bikutsi » à The Public Vision Awards et Cameroon International Music Festival,  »Chanson de l’année » avec DOUH OUNYOU à la Nuit du Patronage Awards, la  »Chanson d’inspiration traditionnelle » aux Balafon Music Awards et  »Artiste ou groupe de musique d’inspiration patrimoniale » aux Canal d’or. Des nominations qui n’ont malheureusement pas abouti au trophée.

Célibataire et père de deux enfants, Blacky Star prépare pour cette année 2024 sa première tournée européenne et le tout premier album de sa carrière.

Bonne continuation Blacky Star !

Eve-Pérec N. BEHALAL

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus Populaires

Commentaires recents