vendredi, avril 19, 2024
AccueilCultureMODE / Culture : La parade urbaine de mode réinventée par Missanga...

MODE / Culture : La parade urbaine de mode réinventée par Missanga Cameroun.

Ce sont des mannequins aux tenues atypiques, des top modèles entièrement recouverts de body painting, des personnages arborant des masques Bantu qui ont animé la parade de mode à ciel ouvert dans le centre ville de Yaoundé.

C’était dans le cadre du rendez-vous mensuel « Le Designer du mois » organisé par l’Institut français du Cameroun, antenne de Yaoundé et réalisé par la plateforme culturelle Missanga Cameroun. Afin de découvrir en exclusivité cette autre forme de valorisation de l’art, Laura Dave Média marque un temps d’arrêt sur ce défilé de mode urbain qui casse les codes de l’industrie du textile.

Tous les mois les passants et habitués du Centre-ville de Yaoundé, précisément de l’avenue Kennedy ont droit à un spectacle de mode grandeur nature. La caravane constituée de mannequins comporte aussi des musiciens locaux qui jouent des rythmes du pays et des personnages représentant chaque grande aire culturelle du Cameroun.

Pour représenter le septentrion, l’équipe de production utilise la couleur jaune sur un mannequin symbolisant le soleil. Les Fang Beti sont mis en avant par la couleur verte représentant la forêt de ce côté, les Grassfields c’est du rouge et du noir pour la symbolique des masques. Enfin, le grand littoral est représenté par la couleur bleue, symbole de l’eau.

Pour matérialiser tout cela, le corps des mannequins est soit entièrement recouvert de body painting, soit ces derniers mettent des tenues atypiques confectionnées par le créateur spécialement pour l’occasion. La foule autour ne peut qu’être éblouie et ne manque pas d’immortaliser ce moment au travers des images.

GENÈSE.

Dans le souci de valoriser les marques locales du domaine de la mode, la plateforme culturelle Missanga Cameroun sous le label « No Fianga » supervisé par l’Institut français du Cameroun, antenne de Yaoundé a mis sur pied le programme « Le Designer du mois ».

Débuté en 2015, le concept intitulé auparavant « Au pays de Missanga » visait uniquement la promotion des accessoires de mode Made In Cameroon, d’où l’appellation « Missanga » qui signifie en langue Beti « Bijou ». Bijou, non pas seulement pour parler de l’accessoire de mode mais aussi dans le sens de ce qui est précieux, ce qui a de la valeur pour les peuples mérite d’être mis en avant de la plus belle des manières.

L’évènement rassemblait ainsi tous les créateurs accessoiristes autour de plusieurs articulations telles des expositions-ventes, des défilés de mode, des échanges entre autres. Voyant que cela limitait le secteur de la mode, la tête pensante de Missanga Cameroun celui qui se fait appeler Papyrus a élargi le programme à un plus grand nombre de créateurs cette fois-ci dans le vestimentaire. Dès lors depuis 2016, l’Ifc organise tous les mois « Le Designer du mois » valorisant ainsi la mode du terroir dans toute sa grandeur (coiffure, vêtements, accessoires).

L’actualité de février de « Le Designer du mois » va mettre en scène la collection de Solange Badiana intitulée « Le Cacao de mon père », le 19 février prochain.

Griffiths Ngo Mongo.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus Populaires

Commentaires recents