lundi, avril 15, 2024
AccueilPeoplePEOPLE: Solidarité entre célébrités musicales, comment ça marche?

PEOPLE: Solidarité entre célébrités musicales, comment ça marche?

Depuis près de 10 ans maintenant, les artistes camerounais dites de la nouvelle génération brillent par leur spontanéité à collaborer et à se soutenir mutuellement dans chacune des étapes de leur carrière. Un constat fait par votre magazine Laura Dave Média qui s’est glissé dans cette univers pour essayer d’en comprendre les motivations et surtout les règles de l’art.

La plupart des artistes musiciens camerounais de la nouvelle génération ont en commun leurs styles inspirés des différentes aires musicales du Cameroun. Du ben-skin au Bikutsi, en passant par le Makossa et l’Assiko, le Cameroun adopte de plus en plus des rythmes hybrides qui font sa fierté. Il a fallu la volonté et le concours de ses dignes fils et filles qui selon leurs origines territoriales, prônent le travail dans un esprit de complémentarité et surtout de solidarité.

Nord-ouest et Sud-ouest: quand l’union fait la force.

Apparue dans le début des années 2010 et remarquée suite à une fluctuation importante de collaboration au sein des labels  »Alpa Better Records »,  »Steven music » et  »Big Dreams », cette nouvelle génération des artistes musiciens , chanteurs, beatmakeurs, vidéastes et bien d’autres ont révolutionné l’univers du showbiz made in Cameroon par leur talent mais surtout la volonté commune de bâtir une véritable industrie musicale. Ces derniers à travers une stratégie simple de collaboration permanente et répétitives ont su imposer leur marque de fabrique avec plus de 450 albums produits pour plus de 600 artistes devenue célèbre en l’espace de dix ans. Aujourd’hui, les grands noms de la musique tels que Stanley Enow, Salatiel, Mr Léo, Daphné, Blanche Bailly, Blaise B pour ne citer que ceux-ci continuent à faire les beaux jours de la musique camerounaise et africaine.
Un exemple patent, Witty Minstrel qui a, sur un seul titre (Be proud, ndlr) réuni une dizaine d’artistes de ces régions : Magasco, Mr. Leo, Kameni, Vernyuy Tina, Awu et Gasha.

Centre, Nord-ouest, Ouest, Littoral, Un collectif de charme

Il n’y a pas que les artistes à commune base culturelle qui se mettent ensemble pour faire plaisir aux Camerounais. La chanson ‘’Donner donner’’ du collectif ‘’POWER’’ constitué de Tenor, Mimie, Mink’s, Magasco et Locko, est un savant melange de timbres vocaux des artistes Bikutsi, Mangambeu, Njang, Anbassibé, sur un seul rythme, le Njang de la région du Nord-ouest.


Si dans les premiers cas évoqués, l’on parle essentiellement de collaboration musicale, plusieurs d’entre eux démontrent leur solidarité dans les moments de joie et même de peine. Les célébrités telles que Locko , Krys M, Lydol, Cysoul, Ulrich Takam, Moustik Le karismatik et bien d’autres ont plusieurs fois affiché des marques de solidarité l’un envers l’autre. Cela s’est illustré lors de la prestation jugée catastrophique de Krys M à la cérémonie des Traces Awards 2023 qui s’est tenue en Octobre à Kigali au Rwanda.

Alors que les internautes s’étaient acharnés sur l’artiste en critiquant sa prestation, l’artiste Cysoul a fait une sortie pour la soutenir en ces termes : ‹‹ Pour commencer vocalement, personne n’a le niveau de Krys M dans toute la nouvelle génération de chanteuses camerounaises. Je sais de quoi je parle › ›. Une prise de position qui ne vient pas seulement dans les situations de tristesse mais aussi lorsque l’un d’entre eux se célèbre comme c’est le cas actuellement pour l’artiste Locko qui fête ses 10 ans de carrière cette année. Ce dernier a reçu le soutien des humoristes Moustik le karismatik et Ulrich Takam, qui se sont proposés de vendre les tickets du concert dans les grands carrefours de la capitale politique camerounaise.

Cependant, tout ne roule si bien dans le meilleur des mondes dans l’univers du Showbiz Camerounais qui connait également de temps à autre des clashs et frictions entre ses acteurs. L’on se souvient encore des éclats de voix entre Lady Ponce et Coco Argenté sur les réseaux sociaux suite à un refus de l’auteure de l’album  »Moan Yesus » de collaborer avec la deuxième citée, de même que la réponse choquante de Mani Bella au bassiste international Richard Bona qui avait critiqué sa dernière chanson. Aussi tout récemment le refus de celle-ci de soutenir Julia Samantha Edima, candidate du Cameroun au concours de beauté Miss World 2023, avec pour prétexte que cette dernière ne l’a jamais soutenue.

Heureusement qu’il y en a, qui après ces ‘’bagarres’’ viennent comme un seul homme apaiser les belligérants et taire les hostilités.

Célestin Lieugop

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus Populaires

Commentaires recents