mercredi, juin 12, 2024
AccueilZoomZOOM : Kareyce Fotso, sur les traces de Myriam Makeba

ZOOM : Kareyce Fotso, sur les traces de Myriam Makeba

Chevalière de l’ordre de la valeur du Cameroun, Prix Jeanne Abanda de la meilleure comédienne des Scènes du théâtre francophone, médaillée d’argent de la chanson aux 6e Jeux de la Francophonie, Finaliste au Prix découvertes RFI, Ambassadrice des Jeux de la Francophonie, Kareyce Fotso est une artiste musicienne pluridisciplinaire. Cette semaine, Laura Dave Média fait un gros plan sur cette citoyenne du Cameroun pour le monde.

Sidoine Motio Fotso, communément appelée Kareyce Fotso est une musicienne, chanteuse, auteure-compositrice et instrumentiste camerounaise née le 1er février 1979 à Bandjoun.

Originaire de la région de l’Ouest-Cameroun, elle grandit à Mvog Ada, un quartier populaire de la ville de Yaoundé, où vivent les peuples Fang-Beti. Sa mère, vendeuse ‘’bayam-sellam’’ la confie de temps en temps aux grands-mères bétis pour pouvoir faire son commerce. Éduquée dans ce quartier qui parle d’autres langues que sa langue maternelle, elle est obligée de s’intégrer et apprendre à s’exprimer en Ewondo qui devient sa 2e langue à coté du Ghomala, sa langue maternelle.

Kareyce Fotso et l’art

Dès son enfance, Kareyce est remarquée pour ses prestations dans les concerts scolaires.
Elle obtient le baccalauréat en 1996, puis sort diplômée en biochimie à l’université de Yaoundé I, conformément aux souhaits de ses parents. Kareyce, attirée par la création artistique s’oriente vers le cinéma et obtient un BTS en audiovisuel et photographie à l’Institut Siantou Supérieur de la même ville.
Parallèlement à ses études, elle chante dans les cabarets. Plus tard, elle rencontre une légende camerounaise aux cotés de qui elle fera ses premiers pas dans les chœurs, la très éloquente Sally Nyolo et intègre le Korongo Jam de Erik Aliana où elle se fait encore remarquer.

En même temps au théâtre, elle révèle ses talents de comédienne dans LE MONOLOGUE DE LA RÉFUGIÉE mis en scène par Annie Tchawack, rôle pour lequel elle reçoit le Prix Jeanne Abanda de la meilleure comédienne des Scènes du théâtre francophone en avril 2009.
Cette récompense lui permet de faire une tournée théâtrale en Afrique avec Thierry Ntamack et la Compagnie Anoora de Yaya Mbilé où elle va vivre sa passion pour la comédie qu’elle cultive depuis le lycée et pratique encore aujourd’hui.

En 2009, elle obtient le Visa pour la création de Cultures France de l’Institut Français du Cameroun. Au mois de septembre, elle représente le Cameroun aux 6e Jeux de la Francophonie à Beyrouth au Liban et remporte la médaille d’argent de la chanson avec son célèbre titre PAC-LER FRANÇAISE
https://youtu.be/D6Z8PCHJoAo?si=mTcyP3UGH1Pvg5T9

Elle représentera aussi le Cameroun cette même année à la première commémoration de la fin l’esclavage aux Nations unies.
En novembre 2009, l’intelligente Kareyce dévoile son premier album MULATO qui sera finaliste du Prix découvertes RFI.
En solo, elle participe au Festival Sukiyaki au Japon.

Kareyce Fotso de Festivals en Festivals

En 2010, Kareyce travaille avec l’agence Contre-Jour et entame une carrière de tournées internationales (qui court encore). Elle se produit au festival Musique métisse à Angoulême et au Rudolfstatd Festival. En 2011, elle participe à des concerts avec le griot malien Habib Koité & Guests, notamment au club de jazz Moods de Zurich. Elle se produit sur plusieurs scènes avec comme choriste la chanteuse Taty Eyong.

En 2012-2013, Kareyce joue dans le cadre d’Acoustic Africa Women Voices, avec Dobet Gnahoré & Manou Gallo, puis au festival Only French en mai 2013 à Dakar, et en novembre à Paris à La Boule noire.

Téléchargez l'application mobile Laura Dave Media/TV

Le 20 mai 2014, jour de la fête nationale de l’unité du Cameroun, elle lance officiellement l’album MOKTE (du Ghomala, croire), constitué de 12 titres chantés en huit langues camerounaises, dont KOWADI (Pourquoi en Fufuldé) et NDOLO (Mon amour en Douala). Elle se produit en cette période en duo accompagnée par le guitariste Fabien Degryse.
Kareyce Fotso sait aussi respecter ses ainés auprès de qui elle tire des leçons et se construit. C’est le cas avec Annie Anzouer avec qui elle a formé un duo pour chanter un hommage à la famille et aux difficultés du mariage, surtout pour la mère : PIE KUNG’HO (Nous t’aimons en Ghomala).
https://youtu.be/hrpC-mDFguY?si=vQRp7LT_OxAgfosl

Son authenticité et sa forte présence sur les scènes internationales font d’elle en 2007 l’ambassadrice de bonne volonté des Jeux de la Francophonie et sera honorée par son pays le Cameroun qui fait d’elle une Chevalière de l’ordre de la valeur.

Kareyce Fotso également connue pour son militantisme pour la libération de l’Afrique et des opprimés.
En juin 2019, son plaidoyer pour l’éducation des filles et la formation des femmes dans l’espace francophone à la conférence de l’Organisation internationale de la Francophonie et ses partenaires les 18 et 19 juin à N’Djamena fera sensation.
En octobre 2023, elle initie « HÉROES OF FREEDOM », un projet qui vise à rendre hommage aux hommes et femmes qui ont lutté pour la libération du Cameroun. Le projet a été lancé via la chanson « heroes of freedom » en duo avec l’artiste Salatiel. Par la suite, une série de documentaires sur les figures marquantes de l’Histoire du Cameroun dont Um Nyobé, Ernest Ouandié.
https://youtu.be/UuU2NpBbx20?si=oQyNaKfuSxaujxRT

Kareyce Fotso, l’altruiste

Surnommée « Mama Afrika », un nom lui colle bien à la peau, l’artiste sait faire parler son cœur. Elle donne depuis quelques années du sourire aux populations africaines notamment celles du Cameroun avec son association KAREYCE FOTSO FONDATION.
Depuis 2020, l’artiste via sa fondation fait des dons divers aux déplacés internes de la guerre qui sévit dans les régions anglophones depuis plus de sept ans. En 2023, ce sont les sinistrés et familles des victimes de l’éboulement mortel survenu le 08 octobre 2023 au quartier Mbankolo à Yaoundé qui lui diront merci pour son assistance.

Kareyce Fotso, la patriote

L’artiste Kareyce Fotso a certes le cœur sur la main est connue pour ne pas garder sa langue dans sa poche. Elle fait partie des critiques de la mal gouvernance qui règne dans son pays le Cameroun et ne rate aucune occasion pour remonter les bretelles à tous ceux qui font souffrir ses compatriotes.


Elle était d’ailleurs récemment parmi les têtes de file de la campagne de désabonnement contre principales entreprises de téléphonie mobile accusées de tromperie sur la marchandise.
« Le jour où on ressent ce de quoi on se plaint dans nos téléphones on se calme. Pour le moment on a trop souffrance. Désabonnement massif. On signale jusqu’à ce que Pa Zuck off tout ça ! Motokwa KF, Votre Mama Africa », martelait-elle sur ses pages.
De la musique à la politique, en passant par le football, l’éducation, les buzz, Kareyce Fotso donne toujours son avis sans langue de bois sur tous les sujets de la société.

Artiste naturelle, authentique, posée et respectable, Kareyce plus qu’une défenderesse de l’identité et l’émancipation africaine est considérée aujourd’hui comme une héroïne dans le berceau de l’humanité.

Ève-Pérec N.BEHALAL

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus Populaires

Commentaires recents