Alors que S.M Nabil MBOMBO NJOYA Sultan Roi des Bamoun inaugurera dans quelques semaines le Musée des Rois Bamoun dans la ville de Foumban, le peuple Bamoun déborde de joie. Fier et heureux, certains ont laissé parler leur cœur . Laura Dave Média vous propose ce poème, vibrant hommage d’une fille Bamoun pour cet édifice.

Dr Rachel Mariembe , Enseignante-chercheure à l’Institut des Beaux-Arts de l’Université de Douala à Nkongsamba et fille Bamoun a magnifié cette architecture dans un poème intitulé  » Le Musée des Rois Bamouns fait son relooking  » . Sur ces lignes en vers , Rachel sublime l’œuvre :
 » Dans une harmonie fusionnelle, Une exposition aux thématiques plurielles, aux allures mémorielles, une architecture inscrite dans une symphonie de symbole, une scénographie contemporaine
Transcendant les problématiques modernes avec des imaginations artistiques, quelquefois emblématiques, coulantes dans ce présent, la vision prend d’amont le passé , projette le futur , et s’immerge dans le temps, et c’est ainsi.
Par ici le Musée des Rois Bamoun aussi qui prend son trajet à travers des sujets 𝐒𝐚 𝐌𝐚𝐣𝐞𝐬𝐭𝐞́ 𝐌𝐨𝐮𝐡𝐚𝐦𝐦𝐚𝐝-𝐍𝐚𝐛𝐢𝐥 𝐌𝐟𝐨𝐫𝐢𝐟𝐨𝐮𝐦 𝐌𝐛𝐨𝐦𝐛𝐨 𝐍𝐣𝐨𝐲𝐚, en travaillant avec la plume du cœur , le corps a coulé de la sueur, pour enfin avoir cette lueur, une lueur d’espoir et de victoire, tout est contenu dans l’exposition du musée des Rois Bamoun pour son inauguration. « 
A-t-elle rendu hommage.

Archéologue spécialisée en gestion et conservation du patrimoine culturel et muséologie, le Dr Rachel Mariembe a œuvré comme commissaire associé de l’e𝘅𝗽𝗼𝘀𝗶𝘁𝗶𝗼𝗻 𝘁𝗲𝗺𝗽𝗼𝗿𝗮𝗶𝗿𝗲 « 𝙎𝙪𝙧 𝙡𝙖 𝙍𝙤𝙪𝙩𝙚 𝙙𝙚𝙨 𝘾𝙝𝙚𝙛𝙛𝙚𝙧𝙞𝙚𝙨 𝙙𝙪 𝘾𝙖𝙢𝙚𝙧𝙤𝙪𝙣. 𝘿𝙪 𝙫𝙞𝙨𝙞𝙗𝙡𝙚 à 𝙡’𝙞𝙣𝙫𝙞𝙨𝙗𝙡𝙚 », au musée du quai Branly-Jacques Chirac à Paris entre le 05 avril et le 17 juillet 2022.
Dotée de connaissances en expressions culturelles des sociétés africaines traditionnelles et contemporaines, le Dr a contribué à enrichir l’historiographie de l’Afrique et du Cameroun. Elle a notamment écrit plusieurs revues scientifiques et continue aujourd’hui encore de s’exprimer par la littérature.

Marcelle Libawo.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici