- Publicité -

Né le 11 Avril 1998 à Yaoundé, Ténor Ebanflang de son vrai nom Thierry MENGOUMOU est un jeune rappeur Camerounais.

VIE PERSONNELLE

Ténor commence ses études dans la ville de Yaoundé, qu’il quitte plus tard pour la ville de Bertoua où il passe quelques années avant de revenir à Yaoundé où il termine son cycle primaire avec l’obtention de son Certificat d’Études Primaires CEP à l’école Saint Vincent Palloti de Nkol-eton.

En 2009, il entame ses études secondaires au collège de la Retraite et obtient son Brevet d’Études du Premier Cycle BEPC au Collège Catholique Père Monti. Il décide alors de continuer dans l’Enseignement Technique et obtient en 2015 son Probatoire en Action et Communication Technique d’Edéa.

Du fait du succès rencontré dans sa carrière musicale, il décide de mettre une pause à ses études alors qu’il est en classe de Terminale sans avoir pu obtenir son baccalauréat.

CARRIÈRE PROFESSIONNELLE

Surnommé Mr le mfiang le way le yamo, Zeno Sama, Rugal, Saint Salazar, Ténor commence sa carrière musicale en 2014 alors qu’il est âgé de 16 ans. Cette année, il sort son premier titre, un freestyle intitulé « CAMEROUNAIS ».
Son premier single baptisé « ALEYOUYAH » en 2015 et se fait connaître sur la scène nationale et internationale en 2016 grâce au succès de son titre « DO LE DAB ».

Ce titre lui permet d’être Nominé à l’édition 2016 des Canal d’or dans les catégories Révélation de l’année et Chanson Populaire. Malheureusement, Il ne remporte pas de prix, mais marque cette édition grâce à la Première dame du Cameroun Chantal BIYA qui danse sur sa chanson et réalise un « dab » historique. Il est désigné par la chaine de télévision Trace TV comme le phénomène du rap africain.

En Mai 2017, après une année de collaboration, il quitte son label War Machine et évolue pendant cinq mois en tant qu’artiste indépendant jusqu’en novembre 2017 où il rejoint avec le label international Universal Music Africa. Il signe avec le label international pour deux albums et devient ainsi le premier artiste Camerounais et d’Afrique Centrale à intégrer la branche Africaine de la maison de disques Universal Music. Il retrouve ainsi d’autres grands noms de la musique africaine tels que les ivoiriens Kiff No Beat et le défunt DJ Arafat.

TÉNOR TRÈS TRANCHANT DANS LA SUITE DE SA CARRIÈRE

En 2017, le mfiang sort les titres « Kaba Ngondo » et « Bad Things », collabore avec l’artiste camerounaise de Bikutsi Mani Bella autour du titre « Déranger » et avec DJ Arafat pour le titre « Chicoter les tympans ».


Grâce à ses titres, il remporte trois prix aux Balafon Music Awards dans les catégories : Révélation de l’année, Artiste de l’année et Meilleur clip de l’année.
Il participe au projet musical « POWER » avec Magasco, Locko, Mimie et Mink’s.

En 2018, il sort son premier EP, un projet de 7 titres intitulé NNOM NGUI.
Le 18 août 2018, il organise un concert populaire au palais des sports de Yaoundé.
Cette même année, il met sur le marché les titres : « Tronement Parlant », « A l’imparfait », « LVMH », « Appeller » feat Kiff No Beat, « Balancer ».

En 2019, il sort « Besoin de Sourire », « Speedy », « C’est Bon », « USA avec Tal-B.

En 2021, il sort un deuxième EP baptisé « TERRE MÈRE » ainsi qu’un freestyle intitulé « Sauce gombo » qui est un franc succès.

Ténor collabore dans plusieurs chansons dont « On Ne Vous A Pas Laissé ? » de Ghislain Dimaï en 2017, « Pardon Pars » de Nabila en 2019 entre autres.

Le 15 juillet 2021, Ténor est victime d’un accident de circulation au carrefour bessengue à Douala impliquant le décès d’une de ses fan nommée Erica MOULIOM et dans lequel il va voir son bras gauche être brisé .
Le 30 juillet 2021, il est incarcéré à la prison centrale de Newbell et sera libéré provisoirement le 27 septembre pour suivre la rééducation de son bras ceci dans l’attente de la 7e audience qui l’oppose à la famille MOULIOM fixée pour le 27 octobre prochain.


Doux repos Erica ??et Bon rétablissement Thierry.

Ève-Pérec N.BEHALAL.

- Publicité -