- Publicité -

Parler des grands noms de la chanson camerounaise sans faire mention de Petit Pays serait ignoré le talent et les multiples œuvres de ce monument, cette icône, cette légende de l’histoire de la musique dans son pays le Cameroun, en Afrique et même au delà.

Choyer par le public depuis ses débuts en 1980 au côté de Eyabi Kwedi. Adolphe Claude Moundi de son vrai nom, portera au file des ans les noms  »Gobelet de Dieu, Effata, Rabba Rabbi, Avocat défenseur des femmes ou encore Alpha et Oméga… ». C’est le 5 juin 1967 dans la ville de douala qu’il voit le jour dans une famille noble et sera aux côtés de ses 4 frères élevé par sa mère.

Influencer par les grands de l’époque à l’instar de André Marie Talla, Toto Guillaume, Ekambi Brillant ou encore Jean Bikoko Aladin… Qui ont forgé son identité musicale, Petit Pays a su aiguiser son art dans deux registres qui le définissent parfaitement le Makossa et le Zouk qu’il baptise  »Makossa love ». Très friand des langues camerounaise, il utilise dans ses textes la langue française, le Douala et même le pidjin de quoi captiver l’attention de ses nombreux mélomanes.

Pendant son enfance, le jeune adolescent ambitionne d’entamer une carrière de footballeur. Petit Pays malgré sa déception laisse tout de même sa passion pour la musique l’envahir.

Son premier album  »Ça fait mal » sort en 1987 après un voyage malheureux du côté de l’occident, un album assisté par les instrumentistes Toto Guillaume, Hilaire Penda, Guy Bilong, Kamga Jules, Sissy Dipoko, Lobe Valery… Un album dans lequel figure les titres: Ça fait mal, Ngoa Mbengue, Casse toi, À Mumi, Na Kwedi… Le chanteur connaît un succès fulgurant.

Vedette à la fin des années 80 avec plus de 4 disques d’or et des reconnaissances sur la scène internationale, le Rabba Rabbi crée son écurie  » Les Sans Visas ». une académie qui est à l’origine de la présence des chanteurs Njohreur, Samy Diko, Xavier Lagaf… Tous des artistes confirmés aujourd’hui. Avec cette Académie ils enregistrent entre 1995 et 2004 les titres: Korta, L’évangile volume 1 et 2, Esuwa, y’a pas Match, Ennemi public, Embouteillages…

De succès en succès il est parti et la nation Camerounais lui a été redevable en le hissant au grade de Chevalier de l’ordre de la valeur en 2005 et Officier de l’ordre National du Mérite Camerounais en 2020.

Petit Pays et son accident de circulation…

Le 27 Septembre 2018, le chanteur en pleine promotion de son album  »Renaissance » a été victime d’un accident de circulation non loin de son domicile au 5eme arrondissement de la ville de Douala, entraînant une fracture de son pied gauche. La légende aussi tenace que jamais va braver cette étape avec brio et se porte bien de nos jours, il en profite d’ailleurs des délices de la vie paisible du côté de son Jardin D’éden à Bomono.

La nouvelle génération et Petit pays…

Sous la Houlette de Olivier Dyl, la nouvelle génération d’artistes musiciens Camerounais a décidé de rendre un hommage des plus digne a cet homme dont les musiques n’ont pas connus de rides malgré les années qui passent. Et, pour la circonstances est née le concept  »Célébrons nos icones » dont le volume 1 est disponible depuis le samedi 20 février 2021 mettant en exergue une compilation des titres de cette légende vivante.

Monny Eka, Magasco, Kameni, Mink’s, Yasser, Janea Pol’henry, Baeby Gee, Vera D, Metuschelah, Mani Bella… se frottent à cet exercice et offriront dans les prochains mois un concert de haute facture à Canal olympia Bessengué en présence du grand Maître Rabba Rabbi.

Petit Pays, plus de 50 albums et une réputation qui ne meurt pas.
https://youtu.be/RsGV9D24gwQ

Serge Bonny

- Publicité -