Le Roi est mort, Vive le Roi!

Fils de Seidou NJIMOULUH NJOYA, Ibrahim MBOMBO NJOYA voit le jour le 27 octobre 1937 à Foumban dans le département du Noun.
Au terme de ses classes au primaires dans sa ville natale, il ira poursuivre ses études en métropole française, puis reviendra parachever au Lycée Général Leclerc de Yaoundé. Après l’obtention de son baccalauréat, il va continuer ses études supérieures au Sénégal, à l’Institut d’Études Administratives Africain à Dakar où il y obtiendra un diplôme du deuxième degré.

CARRIÈRE ADMINISTRATIVE D’UN CAMEROUNAIS EXCEPTIONNEL

En 1958, Mbombo NJOYA officie en qualité d’Attaché au Cabinet du Haut-Commissaire de la République française au Cameroun, ce jusqu’à l’indépendance du pays en 1960.

De 1960 à 1962, il occupera tour à tour les fonctions de:

  • Chef de Cabinet du Secrétaire d’État à la Présidence de la République chargé de l’information
  • Chef de Cabinet du Ministère des Forces Armées
  • et Directeur de Cabinet du Ministère précédent.

Par la suite, Ibrahim MBOMBO NJOYA sera nommé Commissaire Général à la jeunesse, aux sports et à L’éducation populaire.
Trois ans plus tard soit le 25 Mai 1965 précisément, il fait son entrée dans le Gouvernement en qualité de Ministre Adjoint de l’Éducation de la Jeunesse et de la Culture.

Le 31 juillet 1970, il est nommé Ambassadeur du Cameroun en Guinée Équatoriale, puis Ambassadeur du Cameroun en Égypte jusqu’en 1981 avec pour premier secrétaire Emmanuel René Sadi, actuel ministre de la communication.

Le 04 décembre 1981, Ibrahim MBOMBO NJOYA est nommé vice-ministre des affaires Étrangères par le Président Ahmadou AHIDJO.
34 jours plus tard, soit le 07 janvier 1982, il devient Ministre de la Jeunesse et des Sports.
Commence alors une carrière ministérielle interrompue, qui le portera, sous la présidence de Paul BIYA.

Du 21 novembre 1986 au 16 Mai 1988, il est nommé Ministre de l’Information et de la Culture

16 Mai 1988 au 07 Septembre 1990, il est Ministre de l’administration Territoriale

Dès le 07 Septembre 1990, il est de nouveau Ministre de la Jeunesse et des Sports

À partir du 09 Avril 1992, il est Ministre délégué à la Présidence chargé des Relations avec les Assemblées.

Par ailleurs, Ibrahim MBOMBO NJOYA a également été

  • Du 29 janvier 1988 au 12 janvier 1989: PCA de la CRTV et Président de la FECAFOOT.
    L’histoire retiendra d’ailleurs que c’est grâce à lui que le Cameroun a obtenu l’organisation de la Première Coupe d’Afrique des Nations CAN.

En 1992, il démissionne du Gouvernement.

CARRIÈRE TRADITIONNELLE DU ROI

Il est intronisé Sultan Roi des Bamouns le 10 août 1992 et devient ainsi le 19e Roi de la Dynastie Bamoun et il y règne durant 29 ans avec un bilan énorme. On enregistre la création de :

  • L’hôpital Bamoun, un hôpital de référence à Foumbot
  • Le grand Musée de Foumban qu’il s’apprêtait à inaugurer.

Le lundi 27 Septembre 2021, Ibrahim MBOMBO NJOYA décède à l’hôpital américain de Paris en France à l’âge de 84 ans de suites de maladie laissant ainsi 09 veuves et 33 enfants éplorés dont ses fils Seidou MBOMBO NJOYA (Président sortant de la FECAFOOT) et Ahmed MBOMBO NJOYA (Sélectionneur de l’équipe Nationale Féminine de Basket ball).

DERNIÈRE VOLONTÉ D’UN PATRIOTE ET PÈRE

Selon le journaliste Sandeau LOMTITI, la dernière volonté de l’illustre Sultan était:
« Comme dernière confidence, il m’avait dit qu’il souhaitait voir le siège de la FECAFOOT achevé, voir la CAN 2021 au Cameroun et son fils Seidou MBOMBO NJOYA diriger la FECAFOOT », propos recueillis ce mardi 28 Septembre 2021 à l’émission Sacré Matin sur Balafon Media.

Doux Repos Sa Majesté !!!

Ève-Pérec N.BEHALAL.

- Publicité -