De son nom complet Hortavie Lydie Sengue Mpondo, hortavie Mpondo est une actrice, mannequin et graphiste camerounaise née le 27 juin 1992 à Limbé au Sud-Ouest du Cameroun.

VIE PERSONNELLE

Après l’obtention de son Baccalauréat au collège de Sonara à Limbe, hortavie déménage pour la cité économique douala pour étudier la biochimie à l’université de Douala.

Hortavie se fait connaître au Cameroun grâce au mannequinat. En effet, elle est l’égérie de la marque Bold MakeUp. Elle est donc visible en Europe occidentale (Belgique et France) et en Afrique (Cameroun, Côte d’Ivoire, Sénégal et Congo). Elle a aussi posé pour la banque gabonaise BGFIBank Group au Cameroun. Pendant un temps, elle a aussi été représentée par l’agence Niki Heat Model Management.

En 2017, elle représente la marque Deidoboy lors de la Deidoboy Fashion Day qui a lieu au Collège Alfred Saker dans le quartier Deïdo à Douala avec d’autres personnalités telles que le présentateur de télévision camerounais Président Tchop Tchop.

DÉBUTS DANS LE CINÉMA

Hortavie Mpondo se tourne vers le cinéma et la télévision en 2017 à l’occasion du tournage de Le Cœur d’Adzaï de Stéphane Jung et Sergio Marcello. Elle y joue le rôle d’Amanda auprès d’Hervé Nguetchouang. Entre 2018 et 2019, Hortavie tourne trois courts métrages dont « Elles » de Thierry Kamdem, un film engagé contre les violences familiales que les hommes infligent à leurs femmes et leurs enfants. En 2018, elle joue dans la série « Otage d’amour » d’Ebenezer Kepombia.

https://youtu.be/Kr4_gHf2rRQ

La même année, elle tient le rôle principal féminin Rose Young aux côtés des acteurs camerounais (Blanche Bilongo, Stéphane Tchonang) et français (Baba Wild, Milan Ewing) dans le long-métrage « Coup de foudre à Yaoundé » de Mason Ewing. En parallèle à sa carrière dans le 7e art , Hortavie Mpondo mène une activité de graphiste et est également égérie de plusieurs marques. Sur les réseaux sociaux, hortavie mène une vie asses discrète et simple qui lui a permis jusqu’ici de ne jamais être au centre d’aucun scandale.

En cinq ans dans le cinéma, hortavie c’est :

Quatre courts-métrages
2017 : Le Prince de Genève de Michel Kuate : Raïssa
2018 : Elles de Thierry Kamdem : Samira
2019 : The Solo Girl de Dante Fox : Morelia
2021 : PND (Père Non Determiné) de Cyril Ella : Elvira.

Trois longs-métrages
2017 : Le Cœur d’Adzaï de Stéphane Jung et Sergio Marcello : Amanda
2019 : Coup de foudre à Yaoundé de Mason Ewing : Rose Young
2020 : Rêve Brisé de Éric Dipo Maina : Madèle

Six séries
2018 : Otage d’amour d’Ebenezer Kepombia : Sylvie
2020 : Madame… Monsieur (SAISON I) d’Ebenezer Kepombia : Alice


2020 : La Nouvelle Épouse de Marcelle Kuetche : Mwana
2021 : Madame… MONSIEUR (SAISON II) d’Ebenezer Kepombia : Alice
2021 : Power and Low de M’broh Lath : Eunice
2022: Madame… Monsieur (SAISON III) d’Ebenezer Képombia: Alice.

Une riche filmographie qui convient de dire que hortavie Mpondo fait partie intégrante de l’avenir du cinéma camerounais qui va grandissant année après année.

Eve-pérec N.BEHALAL.

- Publicité -