- Publicité -

Son départ est pourtant acclamé par la plupart des observateurs. Mouandilmouadji à il y’a quelques jours a rejoint le légendaire club Portugais, Porto. Si les chiffres financiers n’ont pas été énoncés, notons que le Tchadien à signé un contrat de 4 saisons. Mais ce transfert qui dans des circonstances normales pourraient passé inaperçu, est une épine pour le football Camerounais et loin d’être un cas isolé, n’est que la suite d’un phénomène bien connu qui est la fuite des jeunes talents Camerounais.
Pourquoi est-ce une mauvaise opération Pour le football Camerounais?

1- Avec 18 buts inscrits Mouandilmouadji représentait une valeur sûre pour le Championnat Camerounais son départ sera une perte en qualité pour la MTN élite one.

Résultat de recherche d'images pour "Marius Mouandilmadji"

2- Coton finira la Saison en étant champion du Cameroun et donc directement qualifié pour la ligue des champions Africaines. Avec Mouandilmouadji, le club de Garoua avait un attaquant de classe capable de les faire passer le premiers tour et par ricochet gagner des points à l’indice CAF .

3- Coton aurait pu gagner plus d’argent et le joueur aussi. Une saison de belles performances et un départ est un capital moins fort que deux saisons avec des performances du même calibre.

Résultat de recherche d'images pour "Marius Mouandilmadji"

4- C’est aussi un aveu d’impuissance pour le Fc Coton qui au delà d’être incapable de lutter avec des écuries comme Porto est loin de pouvoir garder ses pépites et les voir atteindre une certaine maturité comme le font d’autres clubs Africains comme Al Ahli ,TP Mazembe.

5-Un constat peut aussi être fait après ce départ. 18 ans c’est la moyenne d’âge à laquelle la plupart des joueurs de talent au Cameroun s’envolent vers d’autres aventures lucratives, conséquences, le championnat est moins frais, plus de vieux qui n’attirent aucun sponsor mais plutôt des bénévoles qui deviennent au fil du temps des maîtres chanteurs de notre football.

Résultat de recherche d'images pour "Marius Mouandilmadji"

Pour toutes ces raisons, Mouandilmouadji aurait dû rester encore au moins une saison à Coton sport de Garoua.

Yvan Ango

- Publicité -