- Publicité -

C’était l’un des plus gros mystères du football Camerounais. Il est arrivé à l’équipe nationale à 31 ans, à l’âge où d’autres pensent à raccrocher. Il est devenu titulaire surprise à la Coupe du Monde, à la place du Capitaine de l’époque, et une référence au poste de Libéro, Doumbe Léa.  Personne n’expliquera non plus pourquoi une fois au Canon de Yaoundé, il aura été moins étincelant qu’avec Fédéral de Foumban qui l’a révélé et où il a été élevé au rang de PANKA, titre de notabilité par le Sultan des Bamoun. Alors qu’il lance comme tout jeune sa carrière avec Santos d’Okola, il est stoppé par une curieuse affaire qui le conduira en Prison. Il sort de là pour Bafia Club avant de déposer ses valises à Fédéral de Foumban. Il reste trois ans au sein de la sélection nationale.  Un court séjour qui lui permet tout de même d’être sacré Champion D’Afrique…Depuis le banc, Doumbe Léa ayant repris sa place. Gardien de prison dans le civil, il choisit de rester loin des caméras et de se consacrer à sa vie religieuse à  l’église pentecôtiste. Ainsi se résume la vie de ce défenseur central rugueux, avec des tacles d’une justesse géométrique…Il est donc parti comme il a vécu, dans le mystère. Que la Terre de nos Ancêtres prennent les couleurs Vert…Rouge et Jaune, pour lui entonner un dernier cantique aux allures d’Hymne de procession vers le Panthéon. Va en paix Valeureux Soldat!
Martin Camus MIMB
Analyste des questions de sport
#NsangNkong

- Publicité -