- Publicité -

La décision est tombée tard dans la nuit du jeudi 20. La CAN se jouera désormais à 24 nations ce qui était déjà dans les pipes depuis l’accession au trône de ahmad ahmad.La période de la compétition sera aussi changée pour juin et juillet.Ce qui est inquiétant ici, c’est la situation dans laquelle le Cameroun, pays organisateur de  la prochaine coupe d’Afrique se trouve. En effet avec 16 nations, l’opération semblait mal embarquer. L’ajout de 8 autres demandent une logistique doublement plus importante, dont deux stades en plus pour accueillir les deux pôles supplémentaires. Plus d’hôtels de haut standing exigé par la CAF pour loger les pays. Il est clair que le cahier de charge initial du Cameroun sera clairement modifié, mais surtout élargi.

Même jusque la on a du mal a croire a l’hypothèse du complot…Sauf si l’on prend en compte les éléments suivant:

  • le moment d’application de la décision
    certes ahmad ahmad avait prévenu quant à son envie d’élargir la CAN et aussi au souhait de la mettre entre juin et juillet mais pourquoi la mettre à 2019? Sachant que le Cameroun avait déjà reçu un cahier de charge précis?
  • Une autre interrogation qui pourrait être levé est la coïncidence entre la défaite de Issa Hayatou et les rumeurs incessante envoyant la CAN au Maroc en 2019.
  • Meilleur moyen de faire mentir Issa , à l’époque ou La CAF donnait cette organisation au Cameroun plusieurs des membres de la CAF avaient exprimé leurs mécontentements. Montrer l’incapacité du Cameroun serait la revanche idéal.
  • Autre argument cinq éditions que les pays du Maghreb n’ont plus reçu l’organisation de la CAN et quand on sait que ces pays sont les plus influents de la CAF il serait facile de déduire que tous est lié ! Et comme par hasard dans quel pays s’est tenue ce meeting de la CAF ? Au Maroc en tête des sondages pour organiser la CAN. Tout est tracé.
- Publicité -