- Publicité -

Le week-end dernier quelques belles pages du football Européen se sont tournées,
Pour le dernier match de Fernando Torres avec son club formateur, l’Atlético a concédé le nul (2-2) face à Eibar lors de la 38e et dernière journée de Liga. Mais l’essentiel était évidemment ailleurs, et « El Niño » a été fêté comme il se doit avec un doublé à la clef pour l’ex international Espagnol qui Il avait fait ses débuts en équipe première lors de la saison 2000-2001…

A 34 ans, Fernando Torres a une nouvelle fois dit au revoir à son public, lui qui avait déjà quitté l’Atlético de Madrid en 2007 pour rejoindre le Liverpool FC puis Chelsea et l’AC Milan, et a reçu les hommages qu’il méritait. L’attaquant espagnol, véritable légende vivante chez les socios du Wanda Metropolitano, était donc au cœur de la fiesta organisée ce dimanche par son club, en parallèle de la réception d’Eibar pour le compte de la 38e journée de Liga. Il fallait non seulement honorer les récents vainqueurs de la Ligue Europa, mais aussi et surtout soigner le départ irrémédiable du vétéran, revenu au bercail en 2015 et qui n’aura pas forcément connu que des bons moments depuis sous la houlette de Diego Simeone.

Tête haute et yeux rougis Andrés Iniesta, vainqueur avec Barcelone a dit au revoir dimanche dernier au Championnat d’Espagne lors d’une 38e journée sans enjeu face à la réal sociedad mais emplie d’émotion.

https://youtu.be/OKR-qHrWFiQ

Une ovation au Camp Nou, Iniesta a reçu une ovation debout pour son 674ème et dernier match avec son club formateur et le capitaine a achevé la rencontre en larmes, assis sur le banc de touche, avant de soulever le trophée de champion d’Espagne, son 32ème et ultime titre avec le Barça. Tout était déjà plié sur le plan comptable avant cette dernière journée de Liga. Ce dimanche a permis au Barça de rendre hommage en beauté à ce monstre sacré du football espagnol, champion du monde en 2010, qui va désormais poursuivre sa riche carrière ailleurs.

Parmi ces trois monuments il y’a Buffon qui a choisi de partir « à la Del Piero » plutôt qu’ « à la Totti ». Comme le grand attaquant de la Juventus en 2012, Buffon a salué son public avec un tour d’honneur infini, débuté alors qu’il restait 20 minutes à jouer.
 » Je veux vivre cette journée normalement. Je ne demande rien, sauf ce que j’ai déjà eu, l’estime, l’affection et le respect. Le reste je n’en ai pas besoin. Enfant, je n’aimais pas les anniversaires et être au centre de l’attention ».

Dix-sept ans après son arrivée à la Juventus, Gianluigi Buffon disputait le samedi dernier à après-midi son tout dernier match avec le maillot de la Vieille Dame. Devant son public, pour la réception du Hellas Vérone, le gardien turinois a été célébré avant et pendant la rencontre. Au cours de son échauffement, l’ancien portier de Parme a laissé couler quelques larmes après être allé saluer les supporters en bas des tribunes. Puis à l’entrée des deux équipes sur la pelouse, un grand tifo à son effigie a été déployé. A l’heure de jeu, il a été remplacé et a quitté le terrain sous une ovation, embrasse tour à tour par tous ses coéquipiers. A 40 ans, Gianluigi Buffon va quitter la Juve mais pourrait poursuivre sa carrière. Une rumeur l’envoie notamment au PSG.

Yvan Ango

- Publicité -