- Publicité -

Dernier grand favori encore en lice, le Brésil a validé ce lundi à Samara son ticket pour les quarts de finale du Mondial. Les hommes de Tite se sont imposés (2-0) contre une bonne équipe du Mexique. Ils affronteront la Belgique ou le Japon vendredi (20 heures), en quart de finale.

Il aura fallu vingt bonnes minutes aux Auriverde pour se réveiller dans cette rencontre. Ce sont en effet les Mexicains qui ont réalisé la meilleure entame. Pressant haut le Brésil, ils sont parvenus à se procurer plusieurs bonnes situations, notamment en contre-attaque.
Les joueurs de la Tri auraient pu ouvrir le score à plusieurs reprises, comme par exemple à la 22e minute de jeu, lorsque Hector Herrera a pu armé une frappe face au but sur un centre à ras de terre. heureusement pour les Brésiliens, la défense vigilante a pu contrer le tir.
Mais à partir de la 25e minute, les attaques brésiliennes ont été progressivement de plus en plus organisées, et Ochoa a dû commencer à s’employer. Ainsi Neymar a gagné un premier duel face à Ayala et butté sur le portier mexicain une première fois.
Le Brésil est resté dans un temps fort jusqu’à la pause et aurait pu espérer rentrer au vestiaire en menant au tableau d’affichage. C’aurait été le cas si Neymar, encore lui, n’avait pas buté sur Ochoa après avoir éliminé son adversaire direct dans la surface mexicaine à la 33e minute.
Le fait du match : l’ouverture du score
C’est sur une très belle action collective que le Brésil a finalement trouvé la faille après 50 minutes de jeu. Après un excellent travail de Coutinho devant la surface, conclu par une talonade pour Willian, ce dernier a centré à ras de terre. Ce n’est autre que Neymar qui était à la réception de son centre pour tacler le ballon au fond des filets.
Ce but est le 227e de l’histoire du Brésil en Coupe du monde. Un record qui permet aux Auriverde d’être la nation qui a le plus marqué dans ce tournoi, devant l’Allemagne.
Ce beau mouvement collectif montre que l’attaque Brésilienne, un peu rouillée en début de tournoi, est désormais bien en place.

- Publicite -CAN Total sur Laura Dave média

Le Brésil a su bien casser le rythme en provocant beaucoup de fautes mexicaines dans les 20 dernières minutes, à l’image d’un Neymar qui a pris beaucoup de coups. Les joueurs de la Tri ont semblé impuissant dans leurs tentatives de créer le danger sur la cage d’Alisson.
Neymar, sans conteste l’homme de la rencontre s’en est allé délivrer une passe décisive à Firmino dans les ultimes minutes de la rencontre (2-0, 87e).
Sans avoir montré encore toute l’étendue de son talent, la victoire est méritée pour le Brésil.

Le chiffre : 7

La malédiction se poursuit. C’est la septième fois consécutive que le Mexique est éliminé au stade des huitièmes de finale.
Les joueurs de la Tri restent bloqués à ce stade de la compétition depuis la Coupe du monde 1994 aux Etats-Unis.

Yvan Ango

- Publicité -