- Publicité -

Suite au scandale de corruption qui a suivit de la chute du président de la Fédération ghanéene Nyantakyi, la CAF a fait le ménage en prononçant la suspension de 11 arbitres, dont une à vie et deux de 10 ans ! 11 arbitres supplémentaires sont également suspendus à titre provisoire la temps d’approfondir les enquêtes.

C’est le journaliste d’investigation Anas Aremeyaw Anas, qui a mis en évidence un système de corruption à l’œuvre dans le football ghanéen et même africain.

Résultat de recherche d'images pour "Anas Aremeyaw Anas"

Anas Aremeyaw Anas

Celui-ci a renversé le président de la Fédération ghanéenne de football Kwesi Nyantakyi, forcé de démission.
Cette vidéo en question montrait des arbitres en train d’accepter des pots-de-vin pour truquer des matchs du championnat ghanéen et des compétitions africaines… A la suite de ces preuves, le Jury Disciplinaire de la Confédération Africaine de Football (CAF) s’est réuni pour prononcer de lourdes sanctions à l’égard de 11 arbitres.

22 officiels potentiellement sanctionnés

Filmé en train d’accepter 600 dollars de la part d’un journaliste se faisant passer pour un membre de club ghanéen, l’arbitre assistant Marwa Range (Kenya) est le plus lourdement frappé puisqu’il écope d’une « exclusion à vie de toute activité liée au football de la CAF » ! Un coup dur pour celui qui était retenu pour le Mondial 2018 mais qui avait dû renoncer en raison de ce honteux scandale.

Yvan Ango

- Publicité -