« L’égalité aujourd’hui pour un avenir durable » c’est sur ce thème que se célèbre la journée internationale des droits de la femme 2022. Une journée qui tire son origine d’une manifestation pour le droit de vote des femmes organisée par le Comité national de la femme du Parti socialiste américain et qui a eu lieu le dernier dimanche du mois de février 1909.

À travers le monde , cette journée est commémorée par de nombreuses activités. Au Cameroun, depuis plusieurs décennies ,un pagne y est spécialement dédié chaque année. Rareté, motifs qui prêtent à confusion et spéculation sont autant de polémiques qui au fil des années ont contribué à diluer l’engouement pour ce pagne, qui pourtant permet aux créateurs de mode de faire parler leurs génies à travers des models qu’arborent fièrement certaines personnalités publiques .


Nombreuses sont les femmes qui optent pour le classique « kaba ngondo » décliné sous plusieurs formes. Entre l’achat du pagne (6800 frs) et la confection des vêtements, on peut dire qu’une manne économique non négligeable s’est tissée au tour de cette journée.

Bien que cette journée ne soit pas déclarée fériée, elle en a tout l’air. Les agapes et festivités ont tendance à prendre souvent le pas sur la thématique dont se foutent totalement certaines femmes plus concentrées à « soulever » faisant ainsi les unes des faits divers chaque année en dévoilant leur nudité publiquement au nom de cette journée.

Il faut dire tout de même que la promotion de l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes et des filles ont connu une avancé considérable au Cameroun même si beaucoup reste encore à faire.

Somme toute, la 37 eme édition de la journée des droits de la femme se célébrera au cameroun le 08 mars prochain avec faste et solennité, mais la gent féminine gagnerait à faire montre de plus de responsabilité pour être mieux valorisée.

ÉTIENNE ÉBOUDAP

- Publicité -