- Publicité -

Dans quelques pays de l’Afrique Subsaharienne parmi lesquels le Cameroun et selon l’organisation Mondiale de la santé, 2% de nouveau-nés naissent avec la forme la plus grave de la drépanocytose. Sur un large taux de 50 à 75%, ceux-ci décèdent avant l’âge de 5ans et les principales causes sont liées à l’absence d’une prise en charge de qualité, au manque d’accès au dépistage.

C’est ainsi que l’hôpital Laquintinie de Douala, dans le souci de réduire au maximum la morbidité et la mortalité liées à la drépanocytose a dans son cahier de charge initié pour cette année 2022 UNE SEMAINE DE LUTTE CONTRE LA DRÉPANOCYTOSE.

Elle s’étendra du 13 au 19 juin 2022, selon le programme ci-dessous :

-Du 13 au 15 juin de 8h à 13h, Consultation gratuites pour les drépanocytaires dans les services de Pédiatrie, Psychologie, Hématologie, Ophtalmologie, Odontostomalogie au centre de prise en charge de la drépanocytose de l’hôpital Laquintinie de Douala.

  • 16 juin 2022 de 8h à 15h30, Journée portes ouvertes.
  • Du 17 au 18 juin 2022 de 8h à 14h, Tests Gratuits de L’électrophorèse.

Cette batterie d’actions s’inscrit dans le cadre de la célébration ce 19 juin 2022 de la journée mondiale de la drépanocytose qui invite le public à se faire dépister.

Serge Bonny

- Publicité -