L’abominable scène s’est produite dans la nuit du 22 au 23 Mai dernier au village nson dans la ville d’Obala.
Ce jeune garçon nommé Bodo Hugue âgé de 19 ans a tué sa génitrice Foé Marie Agnès à coups de pioche puis violé son corps.

Interrogé au micro de vision 4, l’assassin accuse sa mère de pratique de sorcellerie :

 »La mère là me posait des actes mythiques. J’avais toujours peur d’elle, elle ne m’ appréciait jamais à la maison. Chaque jour elle me tapait avec le bâton, je me suis défendu j’ai arraché son bâton je l’ai assommé elle est morte j’ai caché le corps  », a t-il avoué de sang froid.

Selon les proches de la famille, Hugue affichait depuis plus de deux mois un comportement d’arrogance dû à la consommation du chanvre indien.

Après sa sale besogne, le jeune homme a pris la fuite pour la ville de Sa’a avant d’être rattrapé par les éléments de la gendarmerie de la ville qui vont le sauver de justesse de la justice populaire.

Ce décès survient une semaine seulement après l’enterrement de son papa laissant ainsi quatre enfants dont un bébé de quatre mois et l’assassin qui est depuis lors en exploitation.

Eve-pérec N.BEHALAL.

- Publicité -