- Publicité -

Le digital a une portée considérable aujourd’hui sur ses utilisateurs.
De l’internaute lambda aux entreprises en passant par les personnalités publiques, chaque propriétaire d’une page officielle de nos jours tire des opportunités digitales pour développer sa notoriété, sa visibilité et son chiffre d’affaires . C’est le cas de nombreuses célébrités qui, à la recherche de l’audience et abonnés optent pour divers stratagèmes. Si certaines d’entre elles font recours au buzz et clash pour attirer l’attention sur elles, d’autres par contre ne jouent que la carte du travail.

Votre magazine Laura Dave Média est allé à la rencontre de l’actrice et productrice Camerounaise Syndy Emade qui nous fait part de son choix.

- Publicite -CAN Total sur Laura Dave média

Après un moment passé du côté du Nigéria où elle a travaillé sur plusieurs projets cinématographiques syndy Emade de retour au Cameroun depuis quelques années ne fait qu’enchainer des plateaux tant sous sa casquette d’actrice que de productrice.

Aimée, adulée et très appréciée du public, la seule productrice Camerounaise avec deux œuvres achetées par Netflix dit n’avoir jamais eu besoin de faire recours aux clash et buzz pour faire parler d’elle :

« Pour moi c’est uniquement le travail qui compte. Je suis quelqu’un qui aime quand le travail parle. Je sais ce que je veux et je vais directement vers ce que je veux. Je préfère parler par mon travail. Si j’ai un message à passer, cela doit être fait dans mon domaine. Je n’ai pas besoin de créer des histoires de buzz ou Clash pour passer ce message. C’est au travers de mon travail que je crée de l’impact dans la société ».

8e actrice Camerounaise la plus suivie à la fois sur Facebook et Instagram avec un total de 527.000 abonnés (sondage pointé en septembre dernier) et en moyenne 5000 « j’aime » à chacune de ses publications, la Fondatrice de la « Syndy Emade Foundation » et Miss South west 2010 dotée d’une beauté et d’un corps de rêve, fait partie des célébrités Camerounaises rarement critiquée par les internautes. Elle donne le secret de cet état de chose:

« Le secret est que je suis ma seule compétition. Ma maman m’a toujours dit que dans la vie, on n’est en compétition avec personne et j’ai grandi avec cette pensée. Je travaille sur moi pour pouvoir toucher les gens autour de moi, c’est ça mon focus ».

Aucune célébrité n’étant véritablement à l’abri du sabotage ou des clashs même non voulu, Syndy donne la stratégie qu’elle adoptera si elle était au cœur d’un clash:

« Si j’étais au cœur d’un Bad buzz aujourd’hui je ne serai pas gênée ni dérangée. Je ne vois pas comment un buzz va me déranger surtout si c’est un mensonge. Tout ce qui chauffe sur internet dure un jour minimum et quatre jours maximum. Je ne vais pas me déranger pour quelque chose qui n’est pas vraie. Je ne peux pas me justifier sur cela car ça sera un éternel recommencement. Si ceux qui en parlent ont de l’impact sur ma vie je peux chercher à donner ma version, au cas contraire je ne gère pas. Les gens ont le droit de croire ce qu’ils veulent. Généralement je ne me justifie Jamais. S’il y a un buzz sur moi je serai très certainement entrain de travailler ».

En définitive, si l’on note que certaines célébrités n’ont pour seul issu que la recherche du buzz pour toujours faire parler d’eux, Syndy Emade nous rassure que seul le travail peut aussi le faire.

Ève-Pérec N.BEHALAL.

- Publicité -