- Publicité -

C’est via un tweet de ce dimanche 17 Janvier 2021 que la scénariste et réalisatrice camerouno-beninoise Françoise ELLONG a émis la volonté de voir l’actrice et productrice Muriel blanche porter plainte au quotidien LE POPOLI pour sa parution de ce 16 Janvier :
 » POPOLI Diffame Muriel blanche….Elle doit porter plainte. Les  »petits » cinéastes que nous sommes allons seulement l’ouvrir » a fait savoir Françoise.

Le quotidien le POPOLI connu comme un journal à caractère satirique qui relate les faits de la société à travers de la satire a fait un arrêt dans sa parution du samedi 16 janvier 2021 sur la visite au stade de japoma mercredi dernier du Gouverneur de la région du Littoral, de Samuel ETO’O et de Muriel blanche décrivant ainsi celle ci à sa manière et en ses mots.
Le journal écrit :
 »…Une passe ait été servie à une pulpeuse midinette aux formes libidineuses sorties on ne sait d’où…Mais cette Muriel blanche qu’on présente comme commedienne ne fait pas rire sur le coup. »
Des mots accompagnés d’une image de Muriel blanche qui renvoie le ballon avec sa paire de fesses voluptueuse, bien rebondie et le tout condensé dans un pantalon jogging.

Une image et mots qui choquent amèrement plusieurs femmes de la scène camerounaise.
Pour l’ancienne présentatrice TV et défenseur des Droits de la femme Minou Chrys-Tal, le quotidien LE POPOLI est une  » Merde, un torchon »

 » …Écrire ce tissu de merde sur Muriel Blanche c’est de la merde et si j’étais elle j’allais porter plainte à ce torchon. Donc se filmer avec un footballeur est un rapprochement… »

Avec elle, la réalisatrice du long métrage WAKA, Françoise ELLONG qui eduquait quelques trois jours avant la parution de ce numéro sur les pensées tendancieuses de l’Afrique du succès de la femme et l’homme :
 » Dans l’imaginaire Africain, dès qu’une femme gravit les échelons forcément qu’elle a donné un peu de ses fesses…quand un homme gravit les échelons, il a bossé dur. Donc les hommes n’ont pas eux aussi des fesses ».
s’indigne elle aussi :
 » La satire serait donc une excuse suffisante pour être ouvertement sexiste. Muriel Blanche est une comédienne et actrice de Cinéma. Qu’on l’aime ou pas ne doit pas mener à l’indifférence face à une image qui porte atteinte à TOUTES les Femmes. »

Réaction qui vaut à la scénariste de nombreuses attaques :
 »Les Hommes se sont versés sur moi dire que je suis Féministe et qu’on dit d’un Homme qu’il a aussi « TREMPÉ ». Une expression née hier, hier si vous voulez mon avis ! Ne faisons pas les autruches : être une FEMME en Afrique est un combat de chaque jour et de longue haleine. »

 »Targuez-moi de féministe autant que vous voudrez, ma bouche ne va pas se fermer pour autant. ».

À quelques jours de la célébration de la journée internationale des droits de la femme, la presse devrait-elle peindre la femme de cette manière?

Ève-pérec N.BEHALAL.

- Publicité -