- Publicité -

Dans notre société actuelle, plusieurs célébrités (femmes) hésitent à confirmer leur statut de fiancé ou d’épouse aux yeux de tous et ceci pour diverses raisons.

Très souvent considérées comme des proies pour des clients, partenaires, fans, collègues pleins aux As, ces femmes sont pour la plupart de temps lâchées par ces derniers une fois que leur statut matrimonial passe de célibataire à épouse au détriment du talent que ces dernières peuvent avoir.

C’est le cas de l’humoriste Ivoirienne Eunice ZUNON, fiancée du rappeur camerounais Tenor qui le déplorait il y a quelques semaines sur ses réseaux.

À la suite de cette sortie, votre magazine Laura Dave Média est allé à la rencontre de quelques célébrités- épouses camerounaises qui nous racontent chacune leur expérience.

Pour la chanteuse Nabila, récemment devenue épouse, le mariage impacte de façon positive sa vie professionnelle, rassure t’elle :

« le mariage n’a pas affecté négativement ma vie professionnelle puisque ça n’a rien à voir. Mon époux est quelqu’un de compréhensif qui me pousse à faire ce que j’aime et m’encourage beaucoup.
C’est une volonté personnelle si jamais j’ai préféré faire profil bas dans la musique pour un moment. La passion au début et l’envie de vouloir créer n’y était plus. Au début de ma carrière l’objectif était de réussir dans la musique. Et j’ai oublié ce qui était important, je me sentais très seule. Du coup j’ai juste voulu mettre une pause à tout ça pour me concentrer sur ma famille. Je dirais que c’est plutôt la grossesse »
, chute t’elle avec sourire.

C’est également le cas pour la comédienne Zakougla qui confirme que son statut d’épouse n’assombrit pas sa carrière:

 »mon mari m’a toujours été d’un grand soutien… Il arrive même qu’il finance certains de mes projets ou qu’il m’aide à faire de bons choix », déclare t’ elle.

Contrairement aux précédentes dont le mariage n’a eu jusqu’ici que, des effets positifs , l’animatrice, présentatrice, égérie nouvellement mariée Tatiana SEPTO, chroniqueuse du talk show C’comment diffusé sur canal 2 pour sa part parle d’un effet à la fois négatif et positif de son mariage sur son métier

Comme mauvais impacts, Tatiana présente :

« Certains directeurs d’entreprises et de productions ont annulé des contrats sur lesquels nous travaillions,
Je ne suis plus autant sollicitée qu’avant pour des (conférences, événements…). L’ entourage professionnel surtout les hommes me rappellent constamment que mon mariage fera mon échec pourtant j’ai tout pour être la meilleure »
, nous a t’elle avoué.

Parlant d’impacts positifs, Tatiana cite:

« j’ai gagné en crédibilité. Des marques sérieuses voient en moi un modèle social recommandable.
Mon épanouissement dans ma vie maritale me rend meilleure professionnellement ».

L’ancienne employée d’ AbK radio compte d’ailleurs se surpasser professionnellement grâce à son nouveau statut d’épouse :

« Je suis plus que jamais déterminée, je compte bien arriver par mes propres moyens à un niveau de succès où je serais celle qui sollicitera des partenaires et des contrats », a t’elle déclaré avec fermeté.

Si elles sont toutes les trois d’accord que le mariage présente de nombreux effets positifs dans la vie professionnelle d’une personnalité publique , elles sont tout autant d’accord que celui-ci peut être un frein pour la carrière des célébrités.

Nabila:

« oui je pense que le mariage peut être un frein. Si jamais le couple n’est pas solide. Si jamais avec le temps le mari est très possessif et veut contrôler la femme. C’est pour ça qu’au début d’une relation il faut mettre tout au clair avant de s’engager et savoir faire la part des choses ».

Zakougla:

« Il faut juste que les bases soient claires au début et que son homme soit au centre de sa vie professionnelle afin qu’il s’y implique avec amour  »

Tatiana:

« Oui, mais ça ne devrait pas. Ce n’est pas votre mariage le problème encore moins vos aptitudes professionnelles. Vous êtes une victime des mentalités perverses , de l’ego, du manque de confiance, du manque de foi, du manque de professionnalisme incroyable d’une race malheureusement nombreuse d’hommes et même de femmes.
Restez passionnées, objectives, redéfinissez votre trajet pour y arriver surtout croyez au plan de Dieu pour vous. Le plus important est d’être épanouie et en paix avec soi-même ».

Être à la foi bonne épouse et bonne employée, oui c’est possible mais faire un choix entre les deux rôles est compliqué voire impossible.
À la question de savoir :
« S’il fallait faire un choix entre votre profession et votre mariage, que choisiriez-vous « ?
Elles répondent :

Nabila:

« je ne pourrais pas choisir. C’est comme ci on me demandait de choisir entre ma vie privée et mon gagne pain.
Impossible. c’est possible de faire les 2 et s’en sortir. Donc pour moi pas possible de choisir. Mais si on me demande si je peux arrêter la musique pour me consacrer sur ma vie de famille et Mariage, Là je vais réfléchir ».

Zakougla:

« Je suis une femme entrepreneure, le travail est très primordial pour moi et bien aussi mon mariage, le choix dépendra vraiment de la circonstance des choses mais, je ne manquerai pas de prendre l’un ou l’autre afin de me mettre en sécurité ».

Tatiana :

« Je n’ai pas de choix à faire entre le mariage et ma vie professionnelle il est possible de mener les 2 à bien et les femmes devraient le comprendre
Le seul choix à faire dans les 2 vies c’est de rester qui on est, de ne pas être influençable, d’imposer ses valeurs et de prier sans cesse ».

Eve-Pérec N. BEHALAL.

- Publicité -