- Publicité -

Invitée le vendredi 5 mars 2021 à l’émission Décryptage diffusée sur les antennes de la télévision privée Vision 4, la Camerounaise de 26 ans Cynthia Elisabeth NGONO actrice et scénariste de plusieurs films dont  » Ntah-napi, la petite bamoun », le cœur d’Azaï »,  » Trauma »,  »Madame… Monsieur 1 » a fait exploser une grosse bombe qui était encore voilée du public.

En effet, aucours de cette émission, la triple meilleure interprétation féminine au Festival Écrans Noirs Elisabeth Cynthia a fait un arrêt étonnant et a raconté l’origine de la célèbre Web-série très adulée du public PAKGNE en ces mots :

‘ Pakgne c’était mon concept…il a été détourné…Et quand je me suis retournée vers Marcelle pour les explications c’était les insultes… »

Des propos de Cynthia qui ont très vite envahis la toile et qui ont excité la sortie de Salem Kedy, réalisateur de la Web-série Pakgne 1.
Ce dernier écrit :

 » Muriel Blanche et Marcelle KUETCHE remember. On a beaucoup souffert, je me souviens de cette souffrance où c’est sur le site du tournage qu’on créait des histoires pour tourner. 99% d’une série web sans scénario, mais qui avait accroché tout un pays et un continent. Tout ce qui est grand a commencé petit ne néglige pas tes faibles commencement. »

En plus de lui, l’acteur Camerounais Alain BOMO BOMO a tenu à recadrer sur les termes
Il dit:

 »Il faut faire une différence entre le concept(l’idée) et son développement(l’écriture) d’où le métier de scénariste comme auteur. Tu peux avoir une idée cochée noir sur blanc, quelqu’un d’autre la développe (en fait des écritures filmiques) le droit d’auteur patrimonial est pour celui qui la développe.
Celui qui a eu juste une idée n’est pas reconnu dans le droit d’auteur. C’est la loi. »

Il poursuit :

« L’idée d’un concept se protège à l’OAPI.
Si donc c’est le cas, les juridictions y afférentes sont compétentes, et seules elles peuvent statuer du plagiat.
Vous-même faites l’échographie. »

En attendant de savoir si le conseil d’Alain sera pris en compte, les réactions du duo POUPY-MANDEFO demeurent toujours très attendues.

Ève-pérec N.BEHALAL.

- Publicité -