- Publicité -

Depuis quelques jours, l’actuelle Miss Cameroun la nommée Julia Samantha Edima fait l’objet de sarcasme ceci, après son intervention à l’émission dominicale de débat Club d’Elites diffusée sur les antennes de la télévision Vision 4.

La jeune dame originaire du sud Cameroun et âgée de 26 ans aujourd’hui cumulant à la fois les casquettes d’actrice de cinéma et de Miss a passé en revue l’actualité brûlante en ce moment notamment sur la question des influenceurs, leur rôle et qui pourrait s’approprier de cette étiquette.

Les échanges pédagogique, très houleux ont convié sur une même table la comédienne web Laure Moa Minga, l’écrivaine Calixte Beyala, le Professeur Jean Bahebeck et Valère Messala.

Durant les échanges, la miss Cameroun 2022 élue le 8 janvier dernier a déclaré : « Etre influenceur, ce n’est pas un métier. Papa ou maman ne vont pas t’envoyer te former dans une école pour être influenceur… » elle ajoute à la suite de ses propos « Le mal il existe depuis, ce n’est pas parce qu’aujourd’hui il est soulevé qu’on en parle. Depuis la nuit des temps les filles se prostituent on utilise un voile avec ces expressions d’infleuceuse. Ce ne sont pas des influenceuses mais des prostituées, il faut condamnér celà…il faudrait qu’on sache exactement qui est qui, qui fait quoi… »

Les internautes sont montés au créneau pour dire non à cette sortie de la Miss. D’aucun trouvant en cette sortie un zeste de mepris voir même d’insultes à l’endroit de celles et ceux qui acceptent ce statut  »D’influenceur ». Une attitude perplexe qui n’a laissé indifférent une catégorie de célébrités parmi lesquelles :

  • Le rappeur camerounais Maalhox le vibeur
  • « Voici une valeur sûre de notre pays sur laquelle la jeunesse peut et doit compter faudrait il rappeler à certaines que la reconnaissance ce gagne sur les podiums et non dans les chambres d’hôtel à Dubaï ?
    Ne craint rien le pays tout entier est fier de toi ma sœur le rôle d’une miss est aussi de dire la vérité à nos jeunes sœur comme tu l’as fait l’autre jour à la télé tu as dis (en résumé ). »
  • L’ancienne vedette de l’émission matinale sur la Cameroon Radio Télévison, Lynn Esther Ndong confie être scandalisé par l’attitude de certains camerounais qui se crêpes le chignon après cette émission.
  • Selon elle, une miss est le porte-étendard, Un porte parole et saurait en aucun « …Se taire sur un problème de mœurs aussi grave ?’‘ a-t-elle fait savoir.
  • Pas très loin d’elle, l’actrice et comédienne Diane Mekongo trouve louable la démarche de la miss Julia Samantha « …C’est terminé l’époque de la miss à la cabosse vide et au joli minois. Certaines femmes trouvent qu’elle devrait être du côté de ses soeurs, les défendre à corps et à crus même si ces dernières nagent dans du colis absolue je dis non. »

Selon Diane Mekongo, « Etre miss c’est aussi avoir ses opinions. Sa vision et ses principes… »

Serge Bonny

- Publicité -