- Publicité -

C’est une ruée de répliques qui s’entremêlent depuis quelques jours sur la toile au sujet du »Syndiact », un mouvement initié en Côte d’Ivoire y’a peu avec pour ambassadeur le rappeur ivoirien suspect 95 dont l’objectif est celui de défendre les intérêts de la gente masculine.

Porté au nez par les peoples camerounais Dariche Ndehi, Martin Camus, Paul Mahel, Bruno Bidjang, Fidjil et bien plus via le réseau social Facebook invitant les hommes ou encore syndicalistes à opter pour la somme de 2000frs comme dépannage ou transport après une visite de l’une de leur compagne durant cette période festive. Une idée très bien accueillie par les hommes qui de suite auront colportes l’information.

 »2000 frs après un rendez-vous », une option rejetée par les féministes qui revendiquent leurs droits afin d’asseoir leurs toilettes et besoins complémentaires. La comédienne Ruby par la même occasion à plutôt inviter les dames à se donner de la valeur  »Affaire de 2000 francs de taxi je dis oo… Les filles vous êtes obligés d’ aller au rendez-vous ?… Apprenez à vous connaître, lisez, développez vous personnellement et devenez une femme avec des principes et des valeurs. »

aux femmes de tirer la couverture de leurs côtés, le débat continu tout de même à soulever la toile.

Serge Bonny

- Publicité -