- Publicité -

Saxophoniste de renommée internationale et président d’honneur de la SONACAM, Manu Dibango donne son avis du travail à effectuer afin que les droits d’auteurs ne soient plus un obstacle au Cameroun.

Selon lui, après les échecs des précédentes sociétés de gestion du droit d’auteur, il est désormais question de mettre les choses à leur véritable place. Une harmonie doit exister entre les musiciens et les chanteurs. Ceux ou celles qui lisent réellement la musique, ont autant le privilège et l’honneur d’en bénéficier que les autres. Plusieurs artistes et musiciens se sont inscrits pour entrer en possession de ce qui revient de droit, c’est un intérêt commun et qui les concerne tous. Il est obligatoire pour eux de savoir ce que ce sont les droits d’auteurs et quels sont leurs devoirs.

Le droit d’auteur nécessite la norme et le respect des règles fixées ou établies. La culture est un univers vaste, diversifié, pluriel, fait de colorations et de multitude. La culture ne peut pas seulement se limiter à la musique puisqu’il existe d’autres composantes essentielles telles que la peinture, l’architecture, la sculpture, le théâtre, la danse [traditionnelle, classique et urbaine] et bien d’autres. Tous les acteurs culturels et ses pratiquants doivent profiter des retombées. Le rôle et le suivi du gouvernement par le ministère des arts et de la culture sont importants. Selon Manu Dibango, « il faut des rendez-vous fixés pour donner des résultats, il faut tout contrôler. Moi j’attends un vrai consensus, il faut que tout le monde accepte de jouer le jeu et que ce ne soient pas toujours les mêmes qui tournent. Je vais même aller plus loin : les gens qui tournent doivent avoir une certaine crédibilité ». On comprend donc que les fauteurs de troubles et les personnes de mauvaise foi n’ont pas leur place dans ce processus. Pour lui, le nouveau PAC, Sam Fan Thomas, a une bonne crédibilité, « qu’il a un bon background et c’est quelqu’un de bien ». Venant de lui, des choses positives peuvent donc se profiler à l’horizon pour le droit d’auteur au Cameroun.

TNK.

- Publicité -