- Publicité -

L’artiste camerounais Tzy Panchak a dévoilé cette semaine son nouveau vidéogramme « Love Me ». Une pure balade musicale à travers laquelle l’artiste navigue dans l’univers de l’Afro-RnB. Il est épris d’une jeune demoiselle et lui témoigne son amour à sens unique qui n’a pas limite. Dans le clip, Tzy est ce lover boy aux supers pouvoirs.

À l’enfance, il est proche d’une amie mais le début de cet amour se heurte face à un obstacle : le prétendant de la fille dont Tzy est épris. C’est ainsi qu’une opposition naît entre les deux garçons. Doté des pouvoirs, il les utilise contre son rival mais est stoppé dans son action par sa mère qui le conduit directement à la maison. Au milieu de la nuit, des villageois viennent incendier leur case mais la mère de Panchak s’échappe avec son fils malgré que leur demeure est brûlée. Quelques années plus tard, ils sont devenus grands et Tzy décide de retourner au village.

Il revoit son amour d’enfance qui vit dorénavant avec le garçon dont il est entré en conflit. Grâce à Panchak, les souvenirs lorsqu’ils étaient enfants lui reviennent. Les deux décident de s’enfuir mais l’autre garçon s’en mêle et ils règlent leurs comptes du passé. À l’aide de ses supers pouvoirs, Tzy prend le dessus sur ce dernier. Mais le bien aimé de la fille est lâchement tué par ce déchu. Or cette scène n’est juste qu’un songe car Tzy est avec sa bien aimée, l’un serré contre l’autre, soudain il monte aux cieux (comme le fils du Très-Haut) et laisse cette dernière qui est autant surprise. Hormis la scène de ce clip, la musique met en avant la culture africaine, les réalités au sein des villages et le paysage des zones côtières au Cameroun et en Afrique.

TNK

- Publicité -