Tout d’abord il faut savoir qu’un support de musique c’est un support physique sur lequel il est possible de stocker ou d’enregistrer de la musique pour l’écouter plus tard, autant de fois que souhaité.

Créé en 1877 le cylindre phonographique est le premier support musical à être commercialisé. Il faut noter qu’avant lui, il fallait se rendre dans les salles de spectacle pour écouter de la musique.

Le disque 78T ou (disque 78 tours)connais un grand succès à sa sortie en 1889 il est lue sur des « platines » actionnées à la main, avec une multitudes d’améliorations sur la matière et la forme ( 1925 L’enregistrement électrique 78 tours, 1930 Transcription disc,) jusqu’en 1948 où le disque vinyle microsillon 33 tours (33 tours 1/3). Introduit sur le marché par Columbia Records en 1948, s’impose.

Il est plus accessible et permet à un grand nombre de personnes de consommer de la musique depuis leurs chaumières.

En 1963 c’est un changement total sur la forme la qualité et les options des supports de musique dans le monde avec la cassette audio qui a complètement bouleversé l’industrie musicale, car elle favorise pour la première fois la copie privée.

L’évolution des (T.I.C) fait apparaître en 1971
La disquette qui est un support moderne pour cette époque pouvant contenir 1.44 MO

En 1976 La VHS était le support privilégié pour les films, mais ce format était également utilisé dans l’industrie musicale dès le début des années 80, notamment pour les clips.

Par la suite le C.D ou compact disque est crée dans le but de remplacer le très sollicité vinyle jugé encombrant. Et, pour permettre aux uns et aux autres de se déplacer partout de façon pratique avec leurs musiques préférées, en 1991
Le Mini Disc (MD) est mis sur pied et connais un succès relatif.

En 1993 les vidéo CD (VCD) sont très appréciés à leur sortie bien que remplacées par le DVD 1996 et par la clé U.S.B au début des années 2000, c’est l’ère de la musique digitale.

Ces différentes évolutions de supports de musique ont permis a un plus grand nombre de personnes d’avoir accès à la musique facilement en tout temps et en tout lieu.

Tout n’est pas positif dans ces avancés technologiques car la musique bien que plus consommée qu’avant n’est malheureusement plus assez rentable de façon direct par ces supports qui facilitent la reproduction des oeuvres de l’esprit. Internet bien qu’au banc des accusés reste une bouée de sauvetage pour de nombreux artistes qui vendent directement leurs musiques en ligne.


Dans un monde en perpétuelle évolution, l’on est bien curieux de savoir quels seront les prochains supports de musique.

ÉTIENNE ÉBOUDAP.

- Publicité -