- Publicité -

Les beaux jours des CD deviennent de plus en plus rares. La donne aurait certainement changé puisque nous vivons actuellement dans un monde marqué fortement par les nouvelles technologies et le digital et de ce fait, la musique n’a pas été épargnée par le boom numérique et les TIC (Technologies de l’Information et de la Communication). A Douala par exemple, la discothèque la plus connue et l’une des anciennes est Flash Music, située à Deido. Les mélomanes qui ont gardé la culture d’achat d’un CD, peuvent s’y rendre pour se procurer le produit musical d’un artiste de leur choix. Mais il s’agit le plus souvent des artistes de la « old school » ou encore ancienne génération. Nous comprenons donc que ceux là ne sont pas d’aujourd’hui puisque La génération actuelle, en majorité est beaucoup plus focalisée sur les nouvelles technologies.

Ce développement technologique aurait un impact sur la vente des CD puisque des achats et les téléchargements de support numérique se font en ligne. Chacun peut aller sur le site en ligne se procurer des données musicales et numériques ou alors faire un tour sur YouTube pour télécharger les dernières sorties en termes de musique. Tout ceci au détriment des supports physiques.

Revenons-en à ce désintérêt, certains jeunes artistes préfèrent mettre leur album en ligne aux dépens du CD. Ils redoutent ainsi le problème de la piraterie qui sévit dans le secteur de l’art musical. Ce phénomène et cette contrefaçon n’arrangent pas du tout les acteurs de ce secteur. Ils préfèrent ne pas prendre ce risque et ne supportent pas que leur produit soit piraté ou contrefait. C’est la raison pour laquelle la plupart des artistes et leurs équipes fonctionnent avec des supports numériques. Cette situation a été le cas d’Edel Koulla qui n’a jamais sorti le support physique de son EP  » Angel « .

Résultat de recherche d'images pour "edel koulla"

Il existe ainsi plusieurs cas typiques. Certains ont gardé les anciennes habitudes et se sont également conformés à l’usage et à la maîtrise du digital et du numérique. C’est la raison pour laquelle leur album est à la fois présent sur une plateforme de téléchargement légale et au sein d’une discothèque. Chaque domaine se complète, lorsqu’il manque une piste sur les sites en question, les mélomanes s’en vont donc à la discothèque pour s’en procurer. Comme nous l’avions dit précédemment, les beaux jours du CD se comptent à goutte d’eau et sa situation serait moins glorieuse.

TNK.

- Publicité -