- Publicité -

C’est la salle de spectacle de l’Institut français du Cameroun antenne de Douala qui a accueilli ce 11 mai 2022 aux environs de 11h, la presse de la ville de Douala à l’occasion de la présentation de « JAM », le troisième album du chanteur à voix et Multi-instrumentiste Armand Biyag.

L’auteur de l’album qui compte exactement 12 titres à tout d’abord expliqué aux hommes de médias les raisons du choix du nom JAM (En langue Bassa et qui signifie « Quelque chose ou encore un événement… » en français). Cet album est selon lui la résultante des expériences acquises, de ses multiples voyages et rencontres dans le monde entier depuis l’entame de sa carrière d’artiste il y’a plus d’une décennie jusqu’à ce jour.

Inspiré des chanteurs tels que Manu Dibango et Richard Bona, le Crooner de la chanson Camerounaise Armand Biyag dans cet album invite le public dans un voyage ou s’entremêle un brassage culturel notamment au travers des langues bassa, du Douala, de l’anglais, du français et des rythmes locaux et occidentaux. Un voyage événement qui laisse suivre sa direction, celle de la quête du beau, par des sonorités issues de ses instruments fétiches.

D’ailleurs il migre dans « JAM » sur des rythmes traditionnels bassa et donne une part belle des thématiques inspirantes avec à la clé des solutions « Je parle de moi à chaque fois, pour ce troisième il a fallut que je passe des pianos bar aux cabarets… »

Après ses deux premiers albums Mutbinam, Njan , « JAM » le troisième album d’Armand Biyag s’annonce très prometteur avec deux spectacles. Le premier d’abord, ce vendredi 13 mai à l’Institut français de Douala et le second, le 19 mai à l’IFC de Yaoundé dès 19h.

L’artiste en profite dans cet album pour rendre hommage à l’icône mondiale du saxophone Manu Dibango, l’un de ses pères dans le monde de la musique. La presse a d’ailleurs eu une mise en bouche de ce qui attend le public dans les prochains jours, ceci grâce à une performance du chanteur et de sa grande équipe constituée de Eyanya Otto Alain, Patrick Tawamba, Parfait Bell, Flobert Wanja.

Rendez-vous donc pris pour les 13 et 19 Mai pour suivre non pas seulement de la bonne musique mais  »Une musique qui soigne les âmes ».

Serge Bonny

- Publicité -