- Publicité -

Nous nous intéressons cette fois-ci à ces deux artistes du continent noir. Sally Nyolo est une artiste des musiques du monde. Une perle partagée entre les rythmes et les balafons de sa terre natale et les sonorités des autres genres. Elle a à son compte sept albums solos, des pures sonorités de multiculturalisme, parmi lesquels « Tribu », « Multiculti », « Beti » ou encore « Zaïone », « Mémoire du monde », « La Nuit à Fébé » et « Tiger Run ».

Résultat de recherche d'images pour "Sally Nyolo"
Elle débute en tant que choriste et se forge une expérience. Des chansons telles que « Djini Djome » ou encore « Les Mamas des Mama » lui révèlent. Sa rencontre et son entrée dans le groupe Zap Mama comme membre, lui permettent de faire des concerts à travers le monde et d’enregistrer des disques live. L’autre moment inoubliable c’est sa victoire au Prix Découverte RFI en 1997 grâce à son premier album solo « Tribu ». En 2005, elle met sur pied la société de production, Tribal Production au Cameroun dans le but de contribuer à l’essor de la scène musicale camerounaise.

 

Résultat de recherche d'images pour "Pamela Badjogo"

Pamela Badjogo est une autre voix de la musique africaine. Elle puise son inspiration au sein des sonorités Blues et Afro-Jazz et des traditions et des cultures bantoues de son pays natal, le Gabon. Nous ne pouvons pas oublier les cadences traditionnelles du Mali, son deuxième pays où elle a poursuivi ses études. Elle a été choriste et a accompagné des artistes tels que Salif Keita, Oumou Sangharé ou encore Tiken Jah Fakoly. Elle sort son premier album solo « Mes couleurs » qui lui permet d’accéder en finale du Prix Découverte RFI 2016. Cette année là, elle se met également au service des causes justes telles que le cancer du sein et elle s’engage dans la lutte contre les violences faites aux femmes. Une artiste qui allie à son art, la joie, l’engagement et l’universalité.

TNK.

- Publicité -