- Publicité -

Jacob Desvarieux n’est plus !


C’est un nuage sombre qui s’est dessiné ce vendredi 30 juillet 2021, l’un des monuments et totems de la musique antillaise à finalement été arraché à la vie à l’hôpital des abymes en Guadeloupe des suites de Covid-19. Le guitariste guadeloupéen, chanteur, auteur-compositeur et co-fondateur du groupe Kassav Jacob Desvarieux s’en va à l’âge de 66 ans laissant dernière lui une carrière et un parcours atypique.

L’usage avec maestria de son talent n’a pas laissé aucune génération indifférente depuis 1979 date de création du groupe pop d’origine Guadeloupéen qui l’aura véritablement propulsé. A cet effet, Laura Dave Média vous offre un cocktail de 4 chansons ou collaborations de Jacob Desvarieux les plus adulés du public.

1-  »Laisser parler les gens »


Aux côtés de la jeune génération de chanteurs au lendemain des années 90 précisément en 2003, le père du Zouk Jacob Desvarieux est convié autour du single  »Laisse parler les gens » interprété par les chanteurs ayant le vent en poupe a cette période à l’instar de Jocelyne labylle, Cheela et Passi. La chanson devient un tube qui transverse les frontières et est d’ailleurs nominé aux Victoires de la musique équivalent français des Grammy Awards des USA.


2-  »Reviens dans ma vie »


En 2004, le rappeur français d’origine congolaise Passi convie la vedette Jacob Desvarieux autour d’un featuring sur son album  »odyssée » sorti cette même année. Son altesse comme on l’appelle affectueusement prend le soin d’écumer une histoire d’amour, avec une particularité inouï : un zeste de rap très envoûtant qui a contribué d’une part à la réconciliation de plus d’un couple.  »Reviens dans ma vie » a connu ce succès grâce aux doigtés magique du maitre Jacob qui donne une coloration particulière à ce chef d’œuvre qui comptabilise a ce jour 1,4 millions de vues sur la chaîne Youtube Passi officiel.

3- Les deux versions de  »Ou lé »


Extrait de l’album Majectik Zouk du groupe Kassav, le titre  »Ou lé » sorti en 1989 et sacré disque d’or la même année a connu un véritable succès à cette époque. Malgré les années passées, la chanson bien affectionnée par l’ancienne comme la nouvelle génération a été revisité en 2019 par le groupe Togolais Toofan sous la houlette du Maestro Jacob Desvarieux. Un coton tige exceptionnel qui frôle la barre des 9 millions de vues sur youtube.
Sacrée collaboration!

4-  »Zouk la cé sel medikamen mou ni »


Jamais de Kassav sans ce titre
Jamais de Jocelyne Beroard
Jamais de Georges Dicimus
Jamais Jean Claude Naimro
Jamais de Patrick Saint-Eloi
Jamais de Jacob Desvarieux
Sans cet hymne légendaire qui a séduit et s’est propagé en très peu de temps dans le monde. Un véritable carton de la riche discographie du groupe Kassav qui célèbre  »Le côté positif des choses…quelque soit ce qui peut nous arriver, tout le monde danse, tout le monde s’amuse…Zouk la Cé sel medikamen mou ni signifie le zouk est notre seul médicament » déclarait en 2020 Jacob Desvarieux lors de son interview pour l’émission La vie secrète des chansons en marge de la célébration cette année là des 40 ans du groupe antillais les plus connus du monde.

Son départ triste ce 30 juillet 2021 laisse sans voix ses fans mais et surtout la petite famille du Kassav qu’il laisse désormais orpheline de sa voix et de son talent. Seul consolateur actuel ses œuvres.

Repose en paix Jacob Desvarieux, le père du Zouk.

Serge Bonny

- Publicité -