- Publicité -

Pas évident d’être raisonnable un soir de fête. Mais après tant d’abondance, notre ventre parfois grimace, se tortille et c’est la crise… de foie. Pour ne pas gâcher la fin de ces moments de joie, il existe bien heureusement des solutions naturelles.


Ne perdons pas de vue que ces moments de fête sont là pour se retrouver, rire et partager. Voici quelques règles utiles pour éviter certains travers et l’indigestion :

Prenez des repas plus légers et plus fréquents

Mâchez bien vos aliments

Evitez de vous allonger aussitôt après avoir mangé

Faites en sorte de ne pas manger dans les 3 heures qui précèdent votre coucher

Evitez le tabagisme, l’alcool, la caféine et les boissons gazeuses (comme le soda)

Bougez durant le repas et entre les plats. Aérez-vous régulièrement

Évitez les aliments trop gras comme les cacahuètes en début de repas, la mayonnaise et d’autres

Évitez de mélanger trop d’aliments ou trop d’alcools différents qui fatiguent le système digestif. Tournez-vous plutôt vers les aliments simples comme les crudités et choisissez des alcools légers comme les vins, voire des cocktails sans alcool.

Enfin, mangez lentement pour éviter de manger beaucoup.

 À la suite d’un repas copieux et d’une soirée un peu arrosée, les troubles digestifs s’arrêtent généralement après quelques traitements basiques.

Toutefois, chaque personne est différente, et il peut arriver que les troubles persistent et s’intensifient. Dans ces cas-là, il est essentiel de consulter rapidement un médecin.


Le lendemain d’un repas de fête, il faut immédiatement voir un médecin dans les cas suivants:

Présence de sang dans les selles ou dans les vomissements. 

Température élevée (forte fièvre).

La douleur ressentie dans le ventre est assimilable à un coup de poignard.
 
Coloration jaunâtre des yeux (jaunisse).

Sensation de douleur au moment de la déglutition.

Forte diarrhée.

Sensation de fatigue et de lourdeur prolongée.

Persistance des symptômes de la digestion difficile après traitement.

Passez de bonnes fêtes de pâques et de ramadan sans excès.

ÉTIENNE EBOUDAP

- Publicité -