- Publicité -

21 médailles dont 5 en or, 7 en argent et 9 en bronze, le Cameroun a écrit une nouvelle page de son histoire des Jeux de la Francophonie. Au départ, la Team camerounaise ambitionnait battre son propre record aux Jeux de la Francophonie. Objectif atteint à l’heure du bilan de la 8e édition des Jeux.

 Avant l’expédition ivoirienne, le meilleur résultat de notre pays en 6 participations, était celui réalisé il y a quatre ans, lors des jeux de Nice en France. Le Cameroun était revenu avec 17 médailles dont 3 en or. Le Cameroun est donc monté en puissance, battant son propre record. Une grosse performance réalisée en grande partie grâce à la force de nos plénipotentiaires dans les épreuves de lutte. Avec deux médailles en or, la lutteuse Emilienne Essombé Tiako est la reine des jeux au sein de la délégation camerounaise. La Lutte, l’athlétisme, la danse, le handisport et le judo ont été les disciplines sportives et culturelles pourvoyeuses de médailles pour le Cameroun. Si au cœur de ces sports individuels, les médaillés d’or Auriol DogmoEmilienne Essombé Tiako, Aimé Atchoukeu et les artistes du Hip-Hop ont fait entendre l’hymne national du Cameroun à cinq reprises aux pays de Félix Houphouët-Boigny, les grosses déceptions dans la tanière des Lions indomptables sont venues des sports collectifs.

   

 Les basketteuses et les footballeurs reviennent bredouilles au bercail. La Team Cameroun, constitué de 89 compétiteurs, était engagé non seulement dans les épreuves d’athlétisme, handisport, tennis de table, basket-ball féminin, football masculin, lutte, judo, mais aussi en culture et dans les TIC, notamment dans les domaines de la littérature, des conteurs, des marionnettistes, des sculpteurs, des chanteurs de Hip-Hop et des jongleurs. Après avoir pris part en Côte d’Ivoire du vendredi 21 au dimanche 30 juillet 2017 aux 8e Jeux de la Francophonie Abidjan 2017, la délégation camerounaise est retournée à Yaoundé dans la nuit, aux premières heures de ce lundi 31 juillet 2017.  

Yvan Ango.

- Publicité -