- Publicité -

À 51 ans L’ancien du tonnerre devient le premier grand footballeur élu chef d’Etat.
Star du ballon rond dans les années 80 et 90, il a su s’imposer dans la vie politique libérienne.
Les amateurs de football le connaissent forcément. George Weah, ancienne idole du Paris Saint-Germain, a été élu le 28 décembre président de la République du Liberia avec 61,5% des suffrages, lors du second tour du scrutin. Sénateur depuis 2014, George Weah briguait pour la deuxième fois ce poste.
Son parti, le Congrès pour le changement démocratique (CDC), avait été créé par ses soutiens en vue de l’élection présidentielle de 2005.


Il avait alors perdu au second tour, contre celle qui allait administrer le pays jusqu’à sa défaite de 2017, Ellen Johnson Sirleaf. Lors des élections de 2011, George Weah avait été désigné pour devenir vice-président de Winston Tubman, en cas de victoire de celui-ci à la présidentielle. Là encore, le prix Nobel de la paix Ellen Johnson Sirleaf remportait les suffrages.
Désormais président, George Weah aura notamment pour tâche de réduire les inégalités, dans un pays où 64% de la population vit toujours sous le seuil de pauvreté.
De Monaco au Milan AC, George Weah est devenu le premier Africain Ballon d’or
Avant ce parcours politique, George Weah avait acquis une notoriété en Afrique et en Europe, et particulièrement en France, pour son parcours sportif. Footballeur professionnel, il s’est d’abord fait connaître à Monaco à la fin des années 80 où il est devenu, au bout de quatre saisons, l’un des attaquants fétiches de son entraîneur de l’époque… Arsène Wenger.

Résultat de recherche d'images pour "georges weah à monaco"

Avec 66 buts en 149 matches avec le club monégasque, le Paris Saint-Germain (PSG) le recrute en 1992 pour en faire son buteur. Au bout de trois saisons, le Libérien devient l’un des princes du Parc.
En effet, l’épopée du PSG en Ligue des champions entre 1994 et 1995 fait de George Weah l’un des plus grands attaquants exerçant sur le continent européen. L’un de ses buts en 1994 contre le Bayern Munich illustre la polyvalence d’un joueur aussi puissant que technique. Meilleur buteur de la compétition avec sept buts, au plus haut de sa carrière, il signe en 1995 avec le prestigieux club italien du Milan AC, jouant aux côtés d’autres stars comme Roberto Baggio ou Paolo Maldini.

Résultat de recherche d'images pour "georges weah ballon d'or au milan"

Cette même année, il obtient le fameux Ballon d’or, qui récompensait jusqu’alors les meilleurs joueurs européens, mais qui a été ouvert aux joueurs du monde entier à partir de 1995. Depuis, aucun Africain n’a réussi à décrocher le prestigieux prix.
Après son départ du club italien en 1999 et 58 buts en 149 matches, « Mister George », 32 ans, part pour Chelsea. Le début de la fin pour la carrière sportive de George Weah.
Deux petites ombres ternissent son parcours de footballeur : il n’a jamais réussi à soulever une coupe d’Europe avec l’un de ses clubs, ni à faire qualifier son pays pour une Coupe du monde. Il reste en tout cas l’un des joueurs les plus emblématiques des années 90.
Son élection à la présidence du Liberia lui a logiquement valu des compliments de la part d’autres sportifs, tels que l’attaquant ivoirien Didier Drogba ou son ex-coéquipier David Ginola, qui lui ont tous deux adressé leurs «félicitations».

Yvan Ango.

- Publicité -