- Publicité -

La 1 ère édition du festival des musiques et des danses patrimoniales a commencé le 02 août dernier et s’est achevé le 07 août au musée national à Yaoundé. Cette initiative de l’État visait à mettre en avant la richesse de la culture camerounaise.

Ce festival était organisé sous le thème : « Musiques et danses patrimoniales : vecteurs du multiculturalisme et de l’intégration nationale » et la cérémonie d’ouverture a été présidée par Philémon Yang, Premier Ministre et chef du gouvernement. Le musée national était donc le lieu du théâtre de cette fête de la culture. Le public a eu droit à plusieurs prestations scéniques et des expositions d’instruments et des œuvres d’art. Plus de 200 groupes ethniques représentant les dix régions ont pris part à ce festival. Les groupes s’expriment sur des aires à travers des pas de danse variés.

    

Les chants sont accompagnés des mélodies d’instruments traditionnels. C’est le cas des Fang-Beti, Grassfields, Sawa, Soudano-sahélien et des groupes de réfugiés étrangers (nigérians, centrafricains et rwandais). Hormis la pluralité artistique, le festival a aussi montré la richesse des différents menus de chaque ethnie. C’était une aubaine pour les entreprises à faire valoir leurs produits auprès des populations venues nombreuses. C’était une occasion idoine de valoriser le savoir-faire et de célébrer le patrimoine camerounais.

 

TNK.

- Publicité -