Le Festival International Quartier Sud a lancé les festivités de sa 6 ème édition lors d’une conférence de presse tenue le mardi 23 octobre 2018 à l’Institut Français de Douala. Au menu de l’échange entre le comité d’organisation et la presse, c’est le dévoilement des activités dudit festival cette année. Notons qu’il se déroule du 31 octobre au 3 novembre prochain sur deux endroits : l’IFC de Douala et l’espace Jourdain de la Cité Sic. Les activités de cette 6 ème édition se précisent et mettent l’accent sur : les concerts de musiques, spectacles de conte, ateliers, conférence, expositions photos, intervention en milieu scolaire (conte, Slam et autres arts de la parole).

 

Ce Festival des musiques de l’oralité se déroulera pendant quatre jours. Quatre artistes internationaux sont en tête d’affiche pour échange d’expérience et concert, une dizaine d’artistes locaux feront preuve de création en matière de musique, de conte et des arts de l’oralité. Il y aura 3 à 4 heures de spectacle par jour. Quelques membres du comité d’organisation du Festival international Quartier Sud ont pris la parole et ont évoqué les raisons du choix de la thématique de cette nouvelle édition et les innovations de cet événement.

Serge Epoh au micro

 

Il s’agit de Serge Epoh qui donne plus de précisions sur le thème (L’environnement de l’éducation et l’éducation à l’environnement) de cette 6 ème édition : « la problématique de l’environnement est actuelle et nous le vivons au quotidien. Le thème aborde les ordures, la déforestation, la sécheresse, la disparition des espèces animales et d’autres composantes de l’environnement.

Danse de performance

À travers le conte, nous parlerons de l’environnement, dire et raconter les bienfaits et les dangers de l’environnement. En tant qu’artistes, avec le pouvoir de la parole et celui de la musique pour la réceptivité, nous pouvons passer un message ». L’autre membre du comité d’organisation, Quamey Naimro est revenu sur les innovations de la sixième édition de Quartier Sud : « l’accent est mis sur le côté socio éducatif car nous sommes dans des établissements pour sensibiliser les jeunes élèves et les plus petits sur les problèmes et autres difficultés liés à l’éducation, notamment ceux de la défense de l’environnement.

Quamey Naimro (À droite) Serge Epoh (À gauche)

Le résultat de notre travail sera exposé à travers une exposition photo qui aura lieu le 31 octobre prochain dans les rues de la Cité Sic où on aura ce que les dessins et les textes écrits enfants qui se sont exprimés par rapport aux problèmes liés à l’environnement. Hormis cet aspect, il y’aura l’ouverture du Quartier Sud sur le plan international, cette année, l’artiste française Clara Lou sera des nôtres. Nous ferons une fusion avec elle c’est à dire qu’elle vient à la rencontre des musiciens camerounais et une création sera concomitamment faite avec elle et cette fusion en question sera présentée à l’Institut Français de Douala le 2 novembre prochain ».

Les spectacles de danse et de performance seront également au rendez-vous lors de ce festival puisque la conférence de presse s’est achevée par une chorégraphie de danse et de performance dans la salle de spectacle de l’IFC de Douala, il s’agit bel et bien d’un avant goût puisque le meilleur reste à venir.

TNK

- Publicité -