- Publicité -

C’est une édition qui restera dans les mémoires tant pour les lauréats, pour le public et téléspectateurs que pour le comité d’organisation. Édition marrainée par la légende du Makossa SISSI DIPOKO, autrefois BALAFON D’HONNEUR et placé sous le Haut Patronage du Gouverneur de la région du Littoral Dieudonné IVAHA , la 9e édition des Balafon Music Awards a respecté toutes ses promesses le jeudi 16 décembre 2021 dans la somptueuse salle de la Place Saint David de Bonanjo à Douala. Du décor de l’extérieur à celui de l’intérieur de la salle, en passant par le choix des présentateurs, de leurs vestimentaires et des prestations qui nous renvoyaient dans le Cameroun profond, tout était réuni pour faire vivre un moment unique, lumineux et magique aussi bien en salle qu’en télévision.

C’est à 20H précises que les hostilités vont s’ouvrir à travers une belle prestation de la chanteuse de gospel et nominée venue spécialement du Canada Prisca Benita avec son titre « Cette Montagne ». À sa suite, le PDG de Balafon Media Cyrille BOJIKO en compagnie de sa jeune team a livré ses sentiments:

 » je suis heureux de prendre la parole ce soir pour cette 9e édition des Balafon Music Awards. C’est un évènement qui a été pensé dans un contexte particulier où les disques ne se vendaient plus, les maisons de productions avaient fermé. Mais force était de constater que les artistes parvenaient dans ce contexte économique morose à nous servir des tubes et même que c’est dans ce contexte économique que les artistes ont pu se surpasser et aller à la conquête de l’espace international. Et nous nous sommes dit: le constat est clair, il est possible de faire une carrière internationale à partir du Cameroun et ils méritent d’être honorés. C’est de là que naît Balafon Music Awards en 2013″, a livré le PDG de Balafon Media.

Qui dit Balafon Music Awards dit Hommage, cette 9e édition a salué la mémoire d’illustres hommes de culture disparus cette année à l’instar du patriarche NKOTTI François, du journaliste international Alain Amobé MÉVÉGUÉ, de la légende artistique Wes Madiko et du producteur Simon LOWE NJONANG.

Puis vint enfin la remise des trophées pointée par des rafles de deux et parfois trois trophées pour un seul artiste notamment : Witty Minstrel qui est reparti avec trois trophées dans les catégories « Chanson D’inspiration traditionnelle », « clip de l’année » et « Meilleure collaboration »;
Happy D’efoulan et lady ponce qui sont répartis avec deux trophées chacun respectivement dans les catégories : « Révélation masculine » de l’année, « artiste masculin de l’année » , « Album de l’année » et « artiste féminine de l’année ».

Comme à l’accoutumée, Balafon Music Awards a honoré les légendes de la musique Camerounaise à travers deux catégories hors compétition.

BALAFON D’HONNEUR

  • – Manuel GUIZO
    – MANULO

BALAFON SPÉCIAL

  • – MR TCHECK
    – Monique SEKA

En ce qui concerne les catégories en compétition, 40 Artistes étaient en lice pour remporter seulement 14 trophées.
Voici les 14 heureux vainqueurs de cette 9e édition.

Meilleur Beat maker : PHILL BILL
Meilleur Disc jockey : DJ NIVAQUINE, bafoussam
Meilleure chanson d’inspiration religieuse :  »Je Laisse Tout À Dieu d’ INDIRA
Meilleure chanson d’inspiration traditionnelle :  »Be Proud » de WITTY MINSTREL
Révélation Féminine : MAUREEN FAUBARH
Révélation masculine : Happy D’EFOULAN
Clip de l’année : Be Proud de WITTY MINSTREL
Meilleure collaboration : Witty Minstrel, Magasco, Mr Léo, verynuy, Gasha dans  »Be Proud »
Voix féminine : Charlotte DIPANDA
Voix masculine de l’année : CYSOUL
Chanson de l’année :  »Nyama » de Aveiro Djess
Album de l’année :  »Suprême » de LADY PONCE
Artiste féminine de l’année : LADY PONCE
Artiste masculin de l’année : HAPPY D’EFOULAN

On ne saurait signer ce papier sans rappeler que ces 14 vainqueurs remportent chacun un trophée, un chèque de 200.000f, une promotion gratuite de deux mois sur radio et Télévision balafon. Pour les catégories Artiste féminine et Masculine de l’année, en plus de ce qui précède, ils ont remporté chacun un terrain titré de 250m2 au quartier ngombè dans l’arrondissement de Douala 5e.

Balafon Music Awards édition 9, c’était aussi de magnifiques et explosives prestations musicales comme celles de:
RINYU: qui nous a fait visiter deux titres de son premier album baptisé « BLACK GIRL MAGIC »
L’ivoirienne Monique SEKA, qui a fait rêver le public avec la reprise de son légendaire titre « Okaman ». SISSI DIPOKO, la marraine de l’évènement qui a offert un beau show tout en annonçant son retour sur la scène musicale Camerounaise. Mink’s, qui grâce à son titre « PAYE MA CHOSE » nous a fait trémousser dans le rythme benskin. Phill Bill qui a explosé la scène de la place Saint David en révisant son répertoire à travers une chorégraphie bien rythmique et agencée. Lydol et Aveiro Djess avec le titre « BANGO BANGO ». Cysoul qui nous a replongé dans l’histoire de  »CHARLÈNE ». Happy D’efoulan et des kan kan boys qui nous servis du Mbolé.

Même si l’on déplore l’absence de plusieurs lauréats représentés pour certains et pas pour d’autres, il convient néanmoins de le dire : La fête fût belle.

Vivement la 10e édition !

Ève-Pérec N.BEHALAL.

- Publicité -