- Publicité -

Après avoir décroché la couronne de miss Cameroun Métropole en 2019, l’ originaire du Cameroun Eudoxie Momo-Nya est venue pour la première fois sur la terre de ses ancêtres afin de réaliser quelques un de ses projets autour de l’humanitaire. L’histoire sur son sacre, ses combats et ses actions c’est dans Entretien Avec…

Laura Dave Média : Bonjour Eudoxie Momo-Nya, Miss Cameroun Métropole.

Eudoxie Momo Nya : Bonjour et merci de me recevoir chez vous.

LDM: Eudoxie Momo-Nya, quel est le sentiment que vous eu lorsque vous êtes passée du statut de candidate à Miss Cameroun Métropole?

E.M.N: Au début je dois l’avouer que j’étais surprise mais, très contente en même temps parce que c’est un accomplissement pour moi, à l’issu de plusieurs efforts. Encore que, à la base je suis garçon manqué donc, les miss, la beauté c’est pas trop mon univers. Du coup je me suis vraiment surpasser en danse, éloquence devant le public ce jour là.

LDM : Le mandat il dure combien de temps et quel était d’après vous votre force ?

E.M.N : Le mandat il dure un an et actuellement je suis officiellement la dernière miss élue vue qu’on a pas eu d’élection entre temps suite à la Covid-19.
Pour ma force, je pense que chacune d’entre nous avait sa chance, chacune avait un côté qui pouvait là mettre en avant. Moi contrairement aux autres, j’étais dans l’arrière, je ne me mélangeais pas, je regardais et j’apprenais surtout comme je l’ai dis c’est pas trop mon univers.

LDM: La mode, les podium semble ne pas être votre univers mais, vous avez quand même participé à cette compétition. C’etait quoi la raison de votre engagement ?

E.M.N : La raison principale pour laquelle je décide en 2019 de me présenter à ce concours est l’amour que j’ai pour mon Pays le Cameroun. Je n’ai pas de fréquentation camerounaise, donc c’était une opportunité pour moi de me rapprocher de mon pays et je pense que jusqu’ici c’est une belle aventure que de regarder miss France et autres, on veut tester ce qu’il y’a à l’intérieur et nous y sommes aujourd’hui.

LDM : C’est votre première fois au Cameroun apprend-on, est-ce une simple visite ou vous avez des projets ?

E.M.N : Oui, c’est ma première fois de toute ma vie de venir au Cameroun et, je suis là pour réaliser mon projet qui en principe devrait déjà exister malheureusement, suite à la pandémie on a pas pu… C’est un projet que j’ai intitulé  »Ne regarde plus derrière toi » et j’en suis fière parce que aujourd’hui c’est une association.

LDM : En quoi consiste ce projet ?

E.M.N : Mon projet en lui même vise à venir en aide aux populations africaines particulièrement celles du Cameroun, les jeunes, les orphelins et beaucoup plus les femmes enceintes parce que pour moi, on aide beaucoup plus les orphelins mais il y’a des femmes qui ne veulent pas forcément tomber enceinte mais, le sont. Elles ne reçoivent pas de soins moraux, ni même soutenues financièrement encore moins en ce qui concerne les produits pour elles et leurs bébés. Donc on ira donc dès ce vendredi 19 février à une fondation du côté de Deido et, après on ira en Nkongsamba deux orphelinats, l’un avec les jeunes handicapés et l’autre avec les personnes normales, on fera un tour dans une maternité également, le principe est de faire des dons et prodiguer quelques conseils aussi a la jeune femme.

Pour la suite, on va mettre sur pied chaque un projet.

LDM : Quels sont tes rapports avec les acteurs du Mannequinât et de la mode africaine ?

E.M.N : De très bon rapport du moins avec ceux que je connais là-bas, j’ai été représentative de plusieurs marques comme, Komgana, Trace TV, Miss wax..

Les acteurs camerounais j’en connais pas, s’il y’a des ouvertures, je me prêterais au jeu pourquoi pas.

LDM : Dans moins d’un mois la femme sera à l’honneur, quel est ‘e regard que vous portez sur la journée Internationale de la femme ?

E.M.N : Honnêtement j’ ai jamais assisté à cet événement, c’est compliqué…
Je pense que c’est une journée intéressante qui met la femme en avant même si pour moi, à la base ça devrait l’être pour toute l’année.

LDM : votre conseil aux jeunes…

E.N.M : Croyez en vos rêves, battez-vous et donnez-vous les moyens pour être la personne que vous voulez être.

LDM : Merci d’avoir répondu à nos questions.

E.N.M : Au plaisir.

Propos Recueillis par Serge Bonny.

- Publicité -