- Publicité -

Déjà presque 2 mois de diffusion, la saison deux de la série Madame…Monsieur réalisée et produite par la maison de production CHAMBENY ENTERTAINMENT, a le vent en poupe. On peut dire que cette nouvelle saison regorge de nouveaux personnages incarnés par des acteurs confirmés tels que Lucie MEMBA Boss, Sylvie SINCHEU alias Tonga, Serge BELANG ou encore Céline KETSOP plus connu sur le nom de Mamiton, qui joue le rôle de la commissaire de police et plein d’autres jeunes acteurs amateurs du cinéma.

Un Madame…Monsieur jusqu’ici complètement différent de la première saison où chaque épisode parlait d’une thématique précise comme le divorce, les enfants ou encore l’argent. Chacun de ses thèmes élaborés en scenarios ne pouvait avoir une suite que dans un nombre limité d’épisode voir partie deux ou partie trois, contrairement à la nouvelle saison ou les scénaristes Cynthia Elizabeth et Ebenezer KEPOMBIA ont voulu aller en profondeur dans le passé et le futur de chacun des protagonistes impliqués dans la série.

 Avec cette idée de développer le vécu de chaque couple de la série, la production est en train de réussir jusqu’ici a conquérir le public africain en général et celui camerounais en particulier. Chaque jour, des milliers de téléspectateurs sont scotchés devant leur écrans  pour voir les aventures des Madame…Monsieur de la famille MBARGA et ses amis, sans oublier les internautes qui interagissent sur les réseaux sociaux au sujet de la série tout en essayant de prédire les actions des acteurs ou de critiquer leur comportement en oubliant que la série Madame…Monsieur reste une fiction.

Mis appart la ferveur positive qui tourne autour de cette saison deux de Madame…Monsieur, nous remarquons toujours des fautes professionnelles comme des faux raccords entre des prises et des épisodes diffusés à contre-courant, parlant plus précisément de l’épisode sept du vendredi 09 juillet 2021 qui a été diffusé plutôt le 12 juillet 2021. De plus, depuis la première saison, les internautes ne cessent de se plaindre sur l’exagération des fortunes et statuts sociaux des personnages de la série, à l’instar du personnage WAFO joué  par l’acteur KAMGA Gaëtan. Ici, on constate que les sommes d’argent évoquées par ce dernier, sa façon de s’habiller et de s’exprimer ne reflètent pas le statut du personnage qu’il incarne. Il est aussi très souvent évoqué la situation de Monsieur PIWOLE, le mari de Passy MBARGA qui est censé être recteur d’université. Cependant rien de son comportement ou d’une mise en scène ne le met face à sa profession de recteur. Le même regard se jette sur plusieurs autres personnages de la série, qui ne font que dire « je suis agent immobilier », « homme d’affaire », « chef d’entreprise » sans toutefois le démontrer par des scènes de bureau ou dans un milieu professionnel. N’en parlons surtout pas du poste de police hyper chic et meublé qui ne reflète pas du tout la réalité africaine. Tout ceci pousse  à croire que Madame…Monsieur est une série de riche faite pour vendre le rêve aux pauvres africains.

Ceci dit, la saison deux reste en ce moment la seule série africaine diffusée en Afrique avec moyennement deux cent mille téléspectateurs par jour et des milliers d’internautes qui interagissent chaque jour sur les réseaux sociaux.  Pourvu que cet amour et cette ferveur durent longtemps comme un certain « Foyer Polygamique ».

Julien GHOTICK ( Stagiaire )

- Publicité -