- Publicité -

C’est officiel, la grande première du film qui nous plonge dans les péripéties de la vie familiale et professionnelle de Dieudonné Afana Ebogo, un des mastodontes du monde de l’humour au Cameroun et même en Afrique noire plus connu sous le pseudonyme de Jean Miché Kankan sera projeté au Canada.

Le Producteur camerounais Clayde Edou, a annoncé cette matinée du 1er septembre 2022 que ce Biopic, sera diffusée pour la toute première fois le 24 septembre prochain du côté du de Montréal à l’occasion de la 18eme edition du Festival International Film Black Montréal (FIFBM) qui se tiendra du 20 au 25 septembre avec en levée rideau le film Lovely Jackson de Matt Waldeck.

Parmis les films qui sont en vitrines de ce côté, figure en bonne place celui du réalisateur camerounais Joseph Akama nommé  »Kankan ». Contacte par Laura Dave Média, le patron de la maison Cledley Productions Clayde Edou nous en dit plus sur son ressenti après cette bonne nouvelle qui fait honneur au 237.

Laura Dave Média : Comment avez-vous accueilli la nouvelle liée à la projection à Montréal du Biopic KANKAN ?
Clayde Edou : J’ai bien sûr été très honoré et j’ai éprouvé une immense fierté pour le travail abattu par le réalisateur Joseph Akama, les acteurs, les techniciens et tous ceux qui ont participé à ce film. Cela a prouvé une fois de plus qu’il va falloir désormais compter avec le cinéma camerounais sur la scène internationale.

Laura Dave Média : Pourquoi, avez-vous décidé de porter votre choix sur le personnage Kankan, par contre il y’en a pas mal de figures emblématiques de notre culture ?
Claude Edou : Jean Miché Kankan a ceci de particulier qu’il a traversé le temps et l’espace. Le temps parce que 25 ans après sa disparition, non seulement les sujets abordés dans ses sketchs sont plus que jamais d’actualité mais il est resté la référence dans le domaine du théâtre et de l’humour dans toute l’Afrique francophone. Lorsque j’évoque l’espace, c’est parce qu’il a réussi à conquérir le public bien au-delà des frontières du Cameroun. Le fait qu’il n’ait pas encore été véritablement célébré à la hauteur du symbole qu’il représentait a été un facteur déterminant pour que je me lance dans la production d’un biopic à lui consacré.

Laura Dave Média : Quels sont les difficultés que vous avez rencontrées dans la mise sur pied de ce projet?
Claude Edou : Il faut dire que le défi était immense. Sur le plan artistique, en plus d’un réalisateur d’une grande dextérité, il fallait que le casting soit à la hauteur, trouver des acteurs qui avaient un minimum de ressemblance physique avec leurs modèles, vu qu’il s’agit d’un biopic, tout en ayant le talent nécessaire pour leur donner vie de manière crédible. Landry Nguetsa (Afana/Kankan), Assala Kofane (DG), Virginie Ehana (Sérange/Mama Hélène), Christian Aliguena (Ndjana) et tous les autres nous ont donné satisfaction. Avec le double personnage Dieudonné Afana/Jean Miché Kankan, il fallait un acteur capable de camper ces deux identités aux accents très marqués sans tomber dans l’imitation ou la caricature. Ensuite, recréer le Yaoundé des années 90 était un véritable challenge en termes de costumes, coiffures, décors et accessoires, d’autant plus que nous ne disposons pas de studios de cinéma à proprement parler. Enfin, une telle production qui requiert une équipe très qualifiée et beaucoup de figurants est assez onéreuse et l’absence d’accompagnement a été un obstacle qui fort heureusement a pu être surmonté.

Laura Dave Média : S’il fallait nous donner un petit résumé du film, que diriez-vous ?
Clayde Edou : Le film kankan The Movie nous replonge à la fin de l’année 1996, lorsque Dieudonné Afana, comédien à succès connu sous le nom du personnage truculent Jean-Miché Kankan qu’il incarne sur scène, fait face à pas mal de difficultés dans sa vie personnelle et professionnelle qui menacent sa carrière. Nous invitons les cinéphiles à s’immerger dans son univers pour savoir s’il réussira à remonter la pente.

Laura Dave Média : Des dates sont-elles prévues pour le cas du Cameroun ?
Claude Edou : Le public camerounais aura le plaisir de découvrir le film dans les salles de cinéma dès le 21 octobre 2022.

En attendant les projections locales, voici le lien de la billetterie de Montréal.

https://montrealblackfilm.com/movie/kankan/


Serge Bonny

- Publicité -