- Publicité -

L’artiste musicien de Bikutsi vivant en France et présent au Cameroun depuis un moment à assisté à l’enterrement du patriarche de regretté améliore Mbarga Soukous ce 6 Janvier 2018, Suites aux comportements de certains artistes Camerounais, Charman M s’est senti frustré, choqué et à décidé de prendre une décision et nous l’a fait savoir.

 » La vie ne tiens qu’à un fil. Voilà le véritable enseignement que j’ai pu tirer après ces décès à répétition dans notre famille artistique. Un deuil est un moment de communion , un moment de pardon, de remise en cause , un moment de paix. Mais force est de constater que certains de nos collègues , imbus de leur personne se prennent pour des Dieux. Depuis une belle décennie , je suis victime d’harcellement, persécution , chantage , diffamation, sabotage . j’ai essayé de me battre mais à un moment , il fallait que j’avance alors par peur pour ma vie j’ai décidé de partir , me faire tout petit , renoncer même à ma carrière qui était très prometteuse … j’ai cru les démons enterrés mais je constate que la haine perdure dans le temps, quoiqu’on fasse pour l’éviter , elle est présente et pressente. J’en ai d’ailleurs payé le prix lors de l’enterrement de mon illustre père ( maillot jaune du BIKUTSI ) feu MBARGA SOUKOUSS à NKOLAFAMBA . Après avoir salué mes pères tel Ange EBOGO , Messi Ambroise , Gibraltar DRAKUS , j’ai tendu publiquement ma main à un de mes collègues qui se fait appeler GENERAL et malheureusement j’ai récolté un vent , le grand général a refusé de me serrer la main . Bien , les choses sont désormais claires : à la guerre comme à la guerre , je vais désormais rendre coup pour coup , et dénoncer sans état d’âme , respecter qui me respecte et mépriser qui me méprise. Dans un direct , mon premier direct dont l’heure et la date vous serons communiquées,  je vais expliquer à nos fans , tout ce que j’ai vécu ou plutôt tout ce que certains grands frères m’ont fait vivre depuis 2009. Je me prosterne devant Dieu , jamais devant les humains »

…. affaire à suivre ….

- Publicité -