- Publicité -

C’est vêtu de « Sandja » et accompagné des notables tel un véritable chef Bonapriso que l’artiste Janea a fait son entrée magistrale le 20 Août dernier dans l’enceinte de la Galerie Annie KADJI dans la ville de Douala, sous l’admiration des hommes de médias et personnalités venus nombreux pour la session d’écoute privée de son tout premier album intitulé « BEBIISEDI » qui signifie « révélation » en langue française.
Du décor de la salle au discours de l’artiste urbain, en passant par l’exécution des rites et rituels traditionnels, tout nous ramenait au cœur de la culture du peuple Sawa dont est originaire Janea. C’est donc dans cette ambiance que les convives ont eu le privilège de revisiter successivement les titres que constitue ce riche album « BEBIISEDI » qui allie à la perfection tradition et modernité.

« BEBIISEDI » le premier titre qui dure une minute et six secondes est une introduction qui nous situe dans le contexte africain en général et camerounais en particulier tout en nous rappelant ce côté traditionnel qui sera très visible tout au long de l’album.
De ce premier titre au dernier intitulé « MBOO », l’album est un ensemble de quinze chansons magnifiquement travaillées pour tous les publics dans lequel on retrouve sept collaborations.
En entrée, Janea nous plonge directement dans un rythme doux, mélange de sa voix et de celle de l’illustre Grace Decca; une chanson douloureuse comme l’indique son titre « sessé » (douleur en Français) qui évoque tout le chagrin qu’éprouve l’artiste face à l’absence de son défunt papa qu’il aurait voulu voir présent en ce moment important de sa vie marquant la sortie de son premier album. Le choix de l’icône Grace DECCA pour ce deuxième titre n’est pas au hasard; au travers de la douceur de celle-ci, il voudrait apaiser sa douleur d’une part et montrer à la jeunesse entière que l’on peut s’appuyer sur les anciens pour mieux évoluer d’autre part.

- Publicite -L'année scolaire aura du goût

« Mulema » feat Sandrine NNANGA : dans ce titre l’artiste s’adresse particulièrement à la jeunesse qu’il invite à travailler dur au quotidien à laisser la délinquance et à batailler fort pour s’en sortir. C’est vraiment avec le cœur qu’il a voulu leur passer ce message, d’où le titre « mulema » et qui de mieux que la douce Sandrine NNANGA pour l’accompagner. Le résultat est tout simplement un délice.

Nayor ft stanley ENOW : Ayant été confondu au King Kong durant un bon moment, ce choix de featuring n’a pas été anodin et c’est en partie pour s’affirmer et mettre les choses au clair qu’il a trouvé judicieux de collaborer avec Stanley dans cette chanson. Par ailleurs, ces deux artistes ont pour points communs la discipline et la stratégie, voilà pourquoi ils se retrouvent autour de ce neuvième titre pour interpeller les masses. Ne dit-on pas souvent « qui veut aller loin ménage sa monture » ?

« NJA NU » featuring Locko : « nja nu » qui renvoie à un questionnement. Les deux fils sawa veulent exprimer à travers cette chanson la reconnaissance vis à vis de la femme mère des enfants, et épouse.

Ce cadeau que Janea offre à ses fans est à la croisée des cultures, puisqu’il collabore avec des artistes chanteurs originaires des régions différentes du Cameroun: Sud Ouest ( Stanley ENOW); Sud(Sandrine NNANGA) ; Littoral (Locko, Grâce DECCA et Stéphane Dayas); Sud Ouest( Ridimz ).

Cependant, l’artiste n’a pas manqué de se produire sur son dernier titre « MBOO », ceci pour le plus grand plaisir de ses hôtes avant de clôturer par la traditionnelle séance de dédicace de ce nouveau bijou que vous pouvez retrouver, écouter et télécharger exclusivement et gratuitement sur Bloomplay Music via le lien ci-après :

https://www.boomplay.com/share/album/30196146?srModel=COPYLINK&sr

Eve-Pérec N.BEHALAL et Lafleur MBOUGNIA (Stagiaire)

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici