- Publicité -

Deux experts de la Confédération africaine de football ont examiné le stade d’Olembé candidat pour accueillir le match du 3 septembre prochain entre le Cameroun et le Malawi, comptant pour les éliminatoires de la Coupe du Monde Qatar 2022.

Stade d’Olembé : test d’homologation

- Publicite -L'année scolaire aura du goût

Le Stade d’Olembé, infrastructure de 60 000 places devant accueillir les cérémonies d’ouverture et de clôture de la CAN Cameroun 2021, a été examiné par deux émissaires de la CAF. En effet, il s’agit d’une étape incontournable avant d’abriter un premier test match officiel de niveau international. À la demande de l’État du Cameroun, cette infrastructure voudrait recevoir cette première rencontre marquant ainsi le début des qualifications pour le Mondial 2022. C’est la raison pour laquelle les deux experts Sudat Muhammad et Gerson Melo s’y sont rendus pour en faire le test d’homologation.

Ce qui a été fait par la CAF

Les deux examinateurs ont commencé cet examen sur le stade annexe A. Par la suite, l’un des émissaires s’est exclamé favorablement après les explications du directeur du projet d’Olembé sur la totale fonctionnalité des deux terrains d’entraînements à accueillir des matchs de niveau national. Avant la visite des vestiaires, la CAF s’est assurée de la solidité des buts, la texture du gazon et le système d’arrosage. Au sein du stade principal, les experts ont apprécié la qualité des équipements présents au studio TV jugés à la hauteur d’une retransmission de coupe du monde.

La CAF a procédé à la vérification des éléments de fonctionnalité du stade : la pelouse, la salle d’échauffement, les vestiaires, la salle de massage, les sky box, les bancs de touche et les toilettes. Sudat Muhammad et Gerson Melo ont profité du retrait du soleil pour jauger les conditions d’éclairage en nocturne.

Les demandes et la décision attendue de la CAF

Au cours de la visite, une réunion s’est tenue entre l’instance faîtière du football africain, l’équipe de l’exécution du projet d’Olembé et le COCAN 20-21. L’entreprise en charge des travaux a rassuré quant au respect du cahier de charge de la CAF. Elle a demandé des garanties sur la capacité de cette infrastructure pour accueillir des spectateurs sur le plan de la fluidité, du confort et de la sécurité à 3 semaines de la rencontre Cameroun-Malawi. L’entreprise en charge du projet a fait savoir qu’ils sont bel et bien prêts à accueillir les spectateurs et ont travaillé avec les services nationaux de sécurité. Ils ne souhaitent prendre aucun risque et font savoir c’est facile de gérer 13 000 spectateurs. La décision de la CAF est donc attendue dans les prochains jours.

 TNK
- Publicité -

24 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici