- Publicité -

De son vrai nom Rose Meg Anoma Abuuh, C’est à l’âge de 6 ans que l’originaire de Bamenda dans le nord-ouest du Cameroun démarre son aventure musical en tant que chantre dans les chorales de sa ville d’origine et plus tard pendant son séjour à l’internat ou elle y consacre son temps libre à l’écriture des chansons toutes centrées sur son enfance assez pénible.

L’année 2000, alors qu’elle vient de faire son entrée à l’université de Buea, La Reine yose fonde aux côtés de ses amies de l’époque le groupe  »Little shorties » avec lequel elle interprète les répertoires musicaux des rappeuses américaines ayant le vent en poupe en ce moment à l’exemple de Missy Elliot, Eve et même Brooke Candy, une expérience inouï qui lui ouvre en 2005 les portes du Nigeria où elle réussit a professionnalisé son amour pour le rap grâce au soutien des producteurs Soso beat, Tunes et Charlie Chaplin.

- Publicite -

En 2008 après son installation en Allemagne, la reine Yose livre son tout premier album  »Tears and laughter » dont la traduction littérale en français renvoie à larmes et rires. Un album pas anodin puisqu’il retrace la prise de conscience de la jeune chanteuse sur le racisme et la valeur humaine. Les épisodes tragiques qu’elle aura vécu en occident la contraint à devenir chanteuse humanitaire d’où son petit appellation REINE DES ENFANTS ET MAMANS DÉMUNIS.

Son attachement à cette cause humanitaire s’intensifie, puisqu’elle sort dans un premier temps  »African Child » un single mixé d’afro soul, de rap et de jazz en featuring avec l’artiste ivoirien Doliziana dont la production a été assuré par Shado Chris et le vidéoclip réalisé par Rolland Gogo.
Clip : LA REINE YOSE ft. DOLIZIANA – AFRICAN CHILD


Par la suite, elle fonde son Organisation Non gouvernementale  »Intégration und Entwicklubgsverein Duisburg » dans laquelle elle s’engage à redonner le sourire aux nécessiteux de l’Afrique, berceau de l’humanité notamment pour les pays tels que le Mali, la côte d’ivoire et aussi son pays natal le Cameroun.

La Reine Yose et l’ONG I.E.V Duisburg aux côtés des enfants de la pouponnière à Jacqueville.

Très friande de collaborations, la reine yose fera plus tard danser l’Afrique avec le single intitulé « African dance » ceci avec la participation de l’artiste ivoirien DJ Romcy produit par Alino the King. Une galette musicale aux sonorités mixtes de coupé-décalé et de hip-hop.

En 2021, elle poursuit son engagement dans l’humanitaire tout en préparant la sortie d’un nouvel Album.

Serge Bonny

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici