- Publicité -

Les dreadlocks sont une sorte de tresses autour de la tête qui sont de plus en plus à la mode mais, très souvent se confondent aux rastas pire même frôlent une connotation laissant parfois douter du statut social de ceux qui l’arbore. Entre préjugés sur l’appartenance à un groupe de fumeurs de drogues, de gangster où même synonyme de manque de propreté, Cette nouvelle coupe reste tendance malgré cette perception d’ailleurs, voici un top 5 de quelques stars camerounaises qui ont opté pour la mode  »Dreadlocks ».

5 – Locko
Le lover Camerounais avait surpris la toile en mars 2021 alors qu’il présentait a ses fans de manière très subtile sa nouvelle coiffure. Invité sur Laura Dave Média pour une interview très vite relayé sur les réseaux sociaux, le chanteur et actuel figure du label Universal music Africa déclarait  »Qui a dit que les rastafaris ne sont pas catholique, chacun a ses démons dans les placards », en réponse aux attributions accordé à son changement de look. Les railleries et commentaires poignants n’ont pas stoppé l’auteur du titre  »Magnet »

- Publicite -

4 – Stanley Enow
Le king Kong Stanley Enow a lui aussi fait jaser la toile avec sa nouvelle coiffure qui a été découverte en avril dernier lors de son voyage pour Abidjan dans le cadre de la compétition de chant The voice Afrique Francophone mais, contrairement à son confrère Locko, la nouvelle coiffure de Stanley Enow a plutôt bien été accueilli par les internautes qui avaient trouvé que celle-ci avait plutôt rajeuni le seul camerounais détenteur d’un MTV Awards.

3- Cysoul
Depuis ses débuts dans l’univers musical, le jeune chanteur Cysoul, originaire de Mbalmayo a réussi à s’imposer autant sur le plan musical que sur le plan physique. Le public le reconnaît depuis toujours par son look qui ne laisse pas indifférent la gente féminine à chacun de ses passages sur les grandes scènes.

2 – Taty Eyong
Chaque être humain à sans doute son petit charme, pour Taty Eyong l’on peut être partager entre son sourire et la couleur de ses dreadlooks qui de plus en plus tournent sur des tons un peu plus osé: du noir, au marron en passant par le jaune Taty Eyong sait jouer avec les couleurs afin de rendre unique son apparition à divers événements.

1- Lydol
L’on pourrait considérer Lydol comme l’une des ambassadrice du mouvement rastafari au Cameroun, vu qu’il est impossible de l’apercevoir sous un look différent de celui des Dreadlooks. cette originalité de l’auteure de l’album  »slam Thérapie » est le résultat de son attachement à la promotion des valeurs humaines qu’elle transmet régulièrement dans ses différentes œuvres musicales mais bien plus en hommage à la légende Bob Marley précurseur de ce mouvement dans le monde tout comme Boudor pour le cas du Cameroun.

Ce qu’il est important de dire est que les Dreadlooks sont un style de coiffure passe partout. Alors à vos Dreadlooks.

Serge BONNY

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici