- Publicité -

Il était un peu plus de 20h ce vendredi 21 Mai 2021 quand le vol qui avait à son bord la miss Universe Cameroun Angèle KOSSINDA atterrissait à l’aéroport international de Douala.

Sur place, se trouvait une foule en furie et la presse camerounaise venues accueillir la lionne de la beauté.

- Publicite -

La miss Angèle KOSSINDA a pu répondre a quelques questions

Comment on se sent quand on devient la première Camerounaise à participer à ce concours ?
Miss Universe Cameroun : D’un côté on est toute heureuse parce-qu’on veut faire plus pour son pays et, d’un autre côté je suis très contente d’avoir la motivation de tous les camerounais;

Quand vous arboriez le costume National, qu’est ce que vous vous disiez ?
Miss Universe Cameroun : je me disais que j’étais une lionne, une lionne de la forêt qui va dévorer le concours Miss Univers et qui va remporter la couronne ;

Quels sont vos projets ?
Miss Universe Cameroun : Actuellement en tant que femme originaire de l’extrême-nord, je compte motiver toutes les femmes de ma région à devenir indépendantes, pas seulement des femmes à qui on a dit qu’elles sont bonnes pour être ménagères mais des femmes importantes dans la société, non pas que les femmes de l’extrême-Nord mais celles du monde et du Cameroun également.

Comment avez-vous trouvé l’aventure ?
Miss Universe Cameroun : c’était une très belle aventure puisqu’on a fait de très belles rencontres,
Par exemple, j’ai rencontré Miss France qui est une très bonne amie à moi et d’un côté on se sent un peu triste parceque comme toutes les autres candidates on a envie de rentrer avec la couronne mais malheureusement il n’y avait qu’une seule place ;

Qu’est ce qui vous a freiné ?
Miss Universe Cameroun : j’aimerais dire que dans une compétition il ya le fond, il ya la forme. Ce que vous voyez c’est la forme de la compétition, le fond est inexplicable. C’était une très belle aventure ;

Un mot aux Camerounais ?
Miss Universe Cameroun : j’adore le Cameroun, c’est ce qui me retient ici, si je n’étais pas Camerounaise je ne rentrerais pas, le Cameroun est un magnifique pays, j’adore les camerounais merci merci et merci encore, merci le Cameroun, I love you.

Ève-pérec N.BEHALAL.

- Publicité -