- Publicité -

Pendant Deux heures intenses d’échanges, les professionnels de l’industrie du mariage et de l’événementiel se sont retrouvés autour d’une table ronde le vendredi 02 Avril 2021 à la Salle Saphirs à l’occasion de la 8e édition du Salon du Mariage de Douala Pro placée sous le thème  » Les acteurs de l’événementiel Camerounais face à la crise » et parrainée par le Ministère de la Promotion de la femme et de la Famille/Délégation du Littoral et par la Mairie de Douala 1er.

À cet effet, des speakers choisis à dessein ont été convié pour entretenir chacun sur un thème bien précis, il s’agit de:

- Publicite -L'année scolaire aura du goût

1- Arnold PIDA

Le Manager Espace et loisirs Cascades Saint-David a longuement épilogué sur la question de : Comment se lancer en situation de crise ?
Pour l’ancien manager des boîtes de nuit Black & White, l’on doit se Réinventer, apprendre à vivre avec la crise, se donner plus d’efforts qu’auparavant;
Croire en son projet, avoir de la créativité et de l’énergie ;
Pour lui, la stratégie la plus simple pour se lancer en situation de crise comme celle-ci est de se convaincre soi-même et avoir un bon carnet d’adresse.
Pour le renchérir, une actrice de l’événementiel a relevé certains points beaucoup plus pratiques en la matière à savoir : l’utilisation des thermoflashs, le respect des mesures barrières.

2- Laura SEN

Spécialiste en stratégie et positionnement, la promotrice du salon des entrepreneurs du 237 et du salon du packaging s’est longuement attardée sur le digital.
Le Covid-19 pour elle est une bonne chose dans la mesure où elle permet de transformer les menaces en opportunités.
Avec plus de 6 millions de personnes connectées sur les réseaux sociaux, il faudrait se positionner avec l’ère du temps qui est le digital, celui-ci est une aubaine pour tous les secteurs d’activités et encore plus pour le secteur de l’industrie de l’événementiel ;
Pour pouvoir impacter le digital, il faudrait savoir se vendre et se promouvoir, et pour se faire il faut :
a- se mettre ensemble et créer un syndicat
b- savoir pouvoir contourner les aléas tels que Eneo
c-Se former (s’auto-former via Google et youtube ou solliciter les services des professionnels) et former son équipe
d- connaître sa cible
e- savoir où elle se trouve
f- faire du marketing vidéo qui est moins coûteux
g- créer du contenu
h- avoir une bonne qualité de contenu
I- avoir une image et identité visuelle ( logo et couleurs)
j- se concentrer au départ sur un seul réseau social, y rester , se faire connaître et vendre
k- Étudier la concurrence afin d’apporter une meilleure offre et se démarquer.

Une digitalisation qui n’a pas été la bienvenue par un acteur de l’événementiel en particulier un DJ présent dans la salle qui pense que le digital est un frein pour son secteur.

3- Paule Diane HIMSTA

Experte en formalisation et gestion d’entreprise, responsable d’un centre de Gestion Agréé, Paule Diane a insisté sur l’importance d’être formelle.
Pour la professionnelle fiscale qui entretenait sur la question du  »Suivisme fiscal », elle a précisé que payer ses impôts est un atout;
Le suivisme fiscal est le fait pour chaque contribuable de déclarer ses impôts chaque mois et de savoir à quoi sa sert de payer ses impôts ;
En rappel, l’Etat Camerounais a subventionné de nombreuses entreprises formelles de l’événementiel à la survenue de cette crise en 2020.
Même si elle n’a pas pu quantifié à hauteur de combien on accordait cette subvention à la suite d’une préoccupation, Paule Diane pense qu’être formel est une motivation suffisante pour ne pas abandonner en ce moment de crise.

4- Mélanie WABO

Wedding & Évent planner certifiée, PCO du Salon du Mariage de Douala, Mélanie WABO a noté à chaque prise de parole le décalage qu’il ya entre les dires et l’application. Pour cette professionnelle certifiée des mariages, ils doivent porter l’innovation et relever le defis afin d’investir aujourd’hui pour quelque chose qui va payer pour les générations futures.

Une joyeuse édition qui s’est achevée autour d’un buffet gracieusement offert par le Comité d’organisation avec lequel les différents acteurs pouvaient continuer à échanger.

Ève-pérec N.BEHALAL.

- Publicité -

63 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici